AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 leann&april ஐ are you ok ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: leann&april ஐ are you ok ?   Sam 2 Fév - 18:07

Are you ok ? Je passe vers 17h pour le café, préviens papa et maman. tu vas mieux toi ? bisous une fois le texto envoyé, April court séparer deux minots qui ne semblent pas réussir à se mettre d'accord préférant ainsi jouer de leurs poings. Malgré son jeune âge, elle sait faire preuve d'autorité devant de telles infractions au règlement intérieur, c'est donc tout naturellement qu'elle proclame Vous deux chez le principal Elle suit les deux énergumènes jusqu'au bureau de son supérieur, puis reprend le chemin de sa classe. Au passage elle salue quelques uns de ses collègues, du moins ceux avec qui elle n'a pas encore eu de discussion mouvementée. Elle aperçoit déjà au loin sa salle, une petite pièce devant laquelle attend bien sagement rangé une trentaine de lycéens. April est l'une des seules enseignantes à obtenir autant de respect de la part de ses écoliers. Elle s'est toujours demandé pourquoi... Elle n'est pas plus féroce que sa voisine la prof d'anglais ni plus pervers que Mr Dufrot le professeur de Français tout droit venu de Toulouse. Peut-être est-ce sa mine boudeuse qui atteste très clairement qu'elle s’ennuie au sein de ces murs ... Ou alors ses quelques frasques pour essayer de se faire renvoyer. Une fois placée derrière son bureau elle fait signe à sa classe d'entrer à son tour Vous pouvez entrer Tel des petits soldats ils s’exécutent, les garçons devant et les filles derrière. Elle qui était persuadée que la gente masculine préférait de loin rester dans les décombres des fonds de classe ... Décidément cet établissement est bizarre. Elle réussi à capter l'attention de tout le monde, elle qui pourtant ne met pas beaucoup d'entrain pour avoir tant de succès. Le cours se déroule calmement comme celui qui suit. Il est 15h45, l'heure de la récréation, un moment sacré pour la jeune enseignante. Elle s'apprête à quitter la pièce étriquée qui lui sert de salle de classe lorsque le proviseur vient taper à sa porte. Il l'a prend en grippe lui expliquant que certains parents se sont plaints du manque de profondeur de ses cours Il va falloir vous reprendre Mlle Johnson ! Être respecter par ses élèves ne suffit plus ... Il faut vous impliquer d'avantage. Vous connaissez l'exigence de notre établissement, nous ne laisserons personne le revoir à la baisse. Elle soupire lasse d'entendre de telles remarques. Elle aimerait saisir cette perche qui lui est tendue pour quitter ce job qui ne lui convient pas, mais elle a besoin de l'argent qu'il lui procure alors résignée elle décide de contenir sa frustration Je vais revoir mes cours. puis elle quitte la salle pour se rendre à la machine à café, ne préférant pas s'étendre. Elle met l'argent dans la petite gouttière avant d'appuyer sur le bouton de son pêcher mignon : le cappuccino. Rien ne sort de la machine. Putain ! Elle donne un gros coup de pied dans l'instrument, ce qui n'échappe pas à Berlioz son collègue et ancien petit ami à la fac. Il est prof de sport dans l'établissement, le dialogue entre eux est inexistant. Il s'approche d'elle avant de lui asséner Elle ne marche plus depuis ce midi. Elle se tourne vers le reste de ses collègues présents dans la salle des professeurs, il la relooke tous apparemment gênés par son comportement. Apparemment je suis la seule à ne pas être au courant ! elle sort de la pièce sans lancer de regard derrière elle. Cette journée ne semble pas être la sienne. La sonnerie annonce l'heure de son dernier cours. 1h plus tard, la libération est au bout du couloir de quoi lui remonter le moral. Elle traverse quelques rues avant de frapper à la porte de chez ses parents. Sa mère lui ouvre, apparemment contente de voir sa fille. Coucou ma puce Elle l'embrasse puis rejoint le reste de la famille dans le salon. Sa sœur est allongée sur le canapé totalement absorbée par un feuilleton nianian à la télévision. Victime d'un accident il y a quelques jours, Leann a reçu des ordres bien précis lors de son séjour à l'hôpital : se reposer. Lève tes jambes lui lance April. Elle s'installe puis replace les jambes de sa petite sœur sur les siennes. Du café ? lui demande sa mère Oui s'il te plaît M'man. Toujours très énervée après sa journée pourrie au boulot April regarde la télévision sans vraiment prêter attention à ce qu'il s'y passe. Quand elle reprend ses esprits elle bougonne Tu vas vraiment regarder ce feuilleton pourri ? Elle semble avoir oublier la vraie raison de sa présence ici : prendre des nouvelles de sa cadette, sa mauvaise humeur étant bien plus palpable que son inquiétude. Elle prend la tasse de café que lui tend sa mère puis ose enfin demander sur un ton qui se veut bienveillant Tu vas mieux ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: leann&april ஐ are you ok ?   Dim 3 Fév - 22:29


Johnson sisters : « she is the Tom to my Jerry, the Road Runner to my Coyote »





Leann était chez ses parents depuis une semaine. Il y a sept jours très exactement, elle avait eu un accident sur le parking de l'université. Perdue dans ses pensées, elle n'avait pas fait attention à la voiture qui arrivait droit sur elle. Lorsqu'elle avait réalisé, il était déjà trop tard. Elle avait écopé d'un traumatisme crânien et de deux côtes cassés. Le médecin avait accepté de la laisser sortir à la seule condition qu'elle reste sous surveillance. En attendant que ses parents viennent la chercher, elle avait donc passer le reste de sa journée dans un lit d'hôpital en compagnie de Josh qui l'avait accompagné dans l'ambulance. Aujourd'hui, elle se sentait mieux. Si ses côtes la faisaient toujours souffrir, sa tête semblait aller mieux. Dès lundi, elle pourrait retourner en cours, avait dit le médecin. Plus l'échéance approchait, plus elle était déprimée. Ce n'était pourtant pas dans sa personnalité de refuser d'aller en cours. Elle avait toujours aimé l'école, d'autant plus depuis qu'elle allait à l'université, puisqu'elle étudiait ce qu'elle aimait, la littérature. Mais elle n'y arrivait plus. Ce n'était pas pour rien qu'elle avait été si peu attentive, au point de se faire renverser par une voiture. Depuis que tout le monde avait vu la vidéo de ses ébats avec Parker, elle devait faire face à toutes sortes de commentaires déplacés et autres moqueries. Toute cette histoire la bouffait complètement et elle avait une boule d'angoisse au creux de l'estomac à l'idée de devoir y retourner. Son séjour chez ses parents lui faisait du bien, elle se sentait dans un cocon qu'elle aurait aimé ne jamais quitter. Elle craignait de rentrer chez elle, seule et de se confronter à ses idées noires. Au moins ici, ses parents lui apportaient la douceur dont elle avait besoin en ce moment.

Très franchement, elle n'avait pas fait grand chose de sa semaine, à part se reposer. La plupart du temps, elle dormait ou regardait la télévision, comme aujourd'hui. Elle était allongée sur le canapé, avec un plaid sur elle, devant une série télévisée sans grand intérêt. Mais n'étaient-ce pas celles-ci qui étaient les plus addictives ? Ce n'était pas de sa faute, elle voulait savoir si Mike et Sarah finiraient enfin ensemble ! Ils traversaient tellement de péripéties ! C'était presque salvateur de se perdre dans les méandres des problèmes fictionnels des autres. Ainsi, elle oubliait les siens le temps de quelques heures. Elle n'avait pas parlé à ses parents de la vidéo... Plutôt mourir que de le faire ! « Coucou ma puce » Ce devait être April, sa sœur aînée. Elle lui avait envoyé un texto un peu plus tôt dans la journée pour la prévenir qu'elle passerait prendre un café et lui demandant comment elle allait. Elle avait répondu succinctement qu'elle allait bien et qu'elle préviendrait les parents. En effet, quelques instants plus tard, la voix de la jeune femme se faisait entendre dans le salon. « Lève tes jambes » Elle s'éxécuta le temps que sa sœur s'assoit, les yeux rivés sur l'écran et sur cette garde de Jenna qui cherchait à séduire Mike sous le nez de Sarah. « Du café ? » Elle secoua négativement la tête, tandis qu'April répondait positivement. « Oui s'il te plaît M'man. » Leann n'écoutait pas vraiment, elle était davantage concentrée sur sa série. « Tu vas vraiment regarder ce feuilleton pourri ? » Elle roula des yeux discrètement, comprenant à la voix de sa sœur qu'elle était de mauvaise humeur. Et dans ces cas là, elles avaient tendance à s'insupporter l'une l'autre. Mais aujourd'hui, ça n'arriverait pas, Leann était trop fatiguée et déprimée pour avoir l'énergie de lui répondre avec aplomb. « Ce n'est pas si mal que ça », répondit-elle simplement. « Tu vas mieux ? » Physiquement, elle allait mieux sans aucun doute, mais psychologiquement, c'était une toute autre affaire. « Oui, ça va mieux, j'ai encore mal aux côtes, mais je suppose que je suis prête à reprendre les cours lundi », répondit-elle en se redressant pour s'asseoir, glissant le plaid sur ses genoux, en esquissant un sourire feint à la fin de sa phrase. Donner l'impression qu'elle allait bien était son nouveau crédo. Peut-être qu'au bout d'un moment, elle finirait par y croire elle-même. Il fallait qu'elle se reprenne, qu'elle retrouve sa joie de vivre, mais elle avait l'impression d'être en complète déchéance depuis six mois. D'abord la rupture avec Joshua l'avait affecté, et puis maintenant cette vidéo qui venait lui pourir la vie. Elle pensait même à ne plus retourner à l'UCLA, à demander son transfert dans une autre université. Pourquoi pas à New York ou à Miami pour retrouver les lieux de son enfance et de son adolescence ? « Et toi alors, comment était ta journée ? » demanda-t-elle. C'était un peu le même principe que pour les séries télévisées. Elle préférait écouter la vie des autres plutôt que la sienne qui ne faisait que la déprimer et l'angoisser. Au moins, le quotidien d'April lui changerait les idées, c'était certain. Leur mère revint au salon avec un plateau où reposaient des tasses pleines de café, sauf une. « Je t'ai fais un thé ma chérie», dit-elle à Leann avant de déposer un baiser au sommet de son crâne. « Merci maman ! » lui répondit-elle en souriant, avant d'attraper le mug contenant un thé fumant.




Spoiler:
 


Dernière édition par Leann A. Johnson le Jeu 7 Fév - 21:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: leann&april ஐ are you ok ?   Mer 6 Fév - 0:23

Are you ok ? Après une journée aussi chaotique les sautes d'humeur d'April ne sont plus qu'une illusion. Les nerfs de la jeune professeur ont été mis à rude épreuve en un rien de temps et sans préparation préliminaire, de quoi la mettre hors d'elle. Alors quand elle arrive chez ses parents, la tension est palpable bien qu'elle essaie de la contenir. Sa mère l’accueille comme toujours, avec bienveillance et chaleur. Les embrassades sont furtives mais, comme toujours, pleine d'amour. April rejoint ensuite le reste de la famille dans le salon, son père Raphael est concentré sur un article de journal qui semble drôlement l'intrigué. Elle lui passe le bonjour ne préférant pas le déranger plus que ça. Sa petite sœur est quant à elle avachit sur le canapé sous ordre du médecin matant un feuilleton télévisé récurant et toujours aussi futile. Elle sait que la contrarier n'est pas la meilleure chose à faire dans sa situation, mais elle sent depuis quelques jours que quelque chose cloche chez sa cadette. Son regarde est fuyant, elle n'est jamais vraiment présente quand ils sont tous réunis et par dessus le marché elle n'est plus aussi souriante qu'auparavant. April a bien essayé de lui demander directement ce qui n'allait pas, mais elle s'est trouvée nez à nez avec un mur. Depuis cet échec elle essaie de lui arracher des bribes de confidences en jouant sur les mots qu'elle peut prononcer ou en interprétant son attitude face aux petits pics qu'elle peut lui envoyer mais elle n'avance pas plus. Alors qu'elle se fait une place en dérangeant Leann, April divague dans ses pensées. Elle aimerait pouvoir se calmer, mais impossible, elle bouillonne de l'intérieur et semble pouvoir éclater d'un moment à l'autre. Elle est une véritable bombe à retardement. Le café proposé par sa mère est un soulagement, elle qui était tant frustrée en apprenant que la machine refusait de fonctionner. Les minutes passent, le silence règne jusqu'à ce que qu'April décide de faire bouger les choses en provoquant un peu sa sœur. Mike et Sarah sont l'incarnation même du nianniantisme, de quoi donner envie de gerber. Ces feuilletons qui relatent de l'amour parfait sont tous les mêmes et si prévisibles ... Mike et Sarah vont finir ensemble après avoir survécus à un terrible drame et ils vont avoir beaucoup d'enfants. Ce n'est pas si mal que ça lui indique sa sœur sans énergie. Presque comme si finalement elle ne croyait pas non plus à tout ce blabla si mal joué. On sais tous comment ça va se finir ... Ils vont finir ensemble ! Change ! Elle se met en quête du zappeur. Entre ces murs elle retrouve son âme d'enfant, toujours à vouloir contrarier sa sœur même si elle l'aime plus que tout, elles ont fait tellement de dégâts dans ce salon, se bagarrant pour le petit train électrique avant de s'attaquer à la télécommande. Maintenant qu'elles sont grandes, et qu'elles ont toutes les deux quittées le nid, leurs parents sont plus au calme mais la maison semble avoir perdue toute son énergie... "L'arrêt maladie" de Leann est donc un mal pour un bien, il permet de retrouver cette ambiance familiale. Du moins quand April n'est pas aussi frustrée par son kerma. Laisse la tranquille, elle regardait ça avant que tu n'arrives tu peux quand même lui foutre la paix non ? dit sa mère depuis la cuisine, la forçant à abandonner ses recherches. De toute façon elle a toujours raison ! Sortie de son contexte cette phrase pourrait être celle d'une enfant de 4 ans capricieuse et jalouse de sa sœur, mais ici ce n'est qu'une réclamation devant tant d'injustice. Même chez elle, elle est victime de ce fléau... Après le proviseur qui lui fait une leçon de moral sans raison, la pilule a du mal à passer. April, arrêtes de jouer ta fillette, ta sœur est mal en point tu peux quand même être compréhensive non ? un rappel à l'ordre de son père qui lui reste en travers de la gorge pourtant elle se contient préférant se rattraper en questionnant pour la deuxième fois de la journée Leann sur son état de santé. En le demandant à plusieurs reprise elle espère lasser sa sœur qui au bout d'un moment lâchera l'information sans même s'en rendre compte. Oui, ça va mieux, j'ai encore mal aux côtes, mais je suppose que je suis prête à reprendre les cours lundi Elle lui donne une tape sur les fesses comme pour l'encourager. Allez la fac ce n'est pas si terrible ! Tu vas pouvoir revoir tes potes ça va te faire du bien ... Non pas que papa et maman soient barbants, mais quand même ! Elle lui fait un clin d’œil espérant lui avoir remonter un peu le moral. Et puis comme elle sait si bien le faire elle ajoute discrètement J'en connais un qui a hâte de te revoir ... elle la regarde avec un sourire faussement angélique Et sans vouloir le nommer, Joshua, il s'est coupé les cheveux et est de plus en plus mignon ... Elle est contente d'avoir réussi à placer des informations sur le jeune homme, qu'elle aime beaucoup et qu'elle est triste de ne plus voir au bras de sa sœur. [color:4db7= Deeppink]Et toi alors, comment était ta journée ? Elle soupire consciente qu'il n'y a rien à en dire à part un petit Horrible ! M'en parle même pas Le sujet est clôt, elle n'est pas en mesure d'en parler plus. C'est au même moment que leur mère fait son retour. Elle dispose le plateau supportant leur tasse respective sur la table basse qui sépare canapé et télévision. April, dérange sa sœur une nouvelle fois pour prendre la sienne, y ajoute un morceau de sucre, puis se replace correctement. Je t'ai fais un thé ma chérie Tant de surprotection l'exaspère, elle lève les yeux aux ciels alors que Leann remercie Rachel. Je croyais que tu ne voulais rien ? lance t-elle a sa colocataire de sofa. Rien de méchant là dedans juste une remarque cinglante pour faire réagir sa mère devant son comportement nianian digne de la Sarah du petit écran. Consciente qu'elle tient peut-être là une chance de se faire chouchouter elle aussi elle tente un Tu ne veux pas m’amener la tablette de chocolat steuplait ? ce à quoi répond spontanément Rachel Tu n'as qu'à te lever dit ! April dévisage sa mère n'en croyant pas ses oreilles. Cette fois elle n'arrive plus à contenir sa colère. Tu lui amènes une tasse de thé qu'elle n'a pas demandé et je ne peux pas avoir une pauvre tablette de chocolat ? elle se lève sans prévenir sa sœur lui renvoyant ses jambes assez maladroitement Je ne sais pas ce que vous avez aujourd'hui mais j'ai comme l'impression que vous vous êtes donné le mot pour me faire chier ! Elle se dirige alors vers la cuisine afin d'y trouver le fameux sésame cacaoté.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: leann&april ஐ are you ok ?   Jeu 7 Fév - 21:01


Johnson sisters : « she is the Tom to my Jerry, the Road Runner to my Coyote »





Le médecin avait dit à Leann de se reposer et elle ne faisait rien d’autre. En temps normal, elle serait sans doute devenue cinglée de rester enfermée autant de jours d’affilés. Il faut dire qu’elle était habituée au grand air, entre ses joggings sur la promenade de Santa Monica et ses cours de yoga sur la plage. Mais ces derniers jours, elle avait l’impression d’être complètement privée de la moindre énergie. Elle savait à quoi c’était dû. Certes, il y avait l’accident qui l’avait fatigué, mais elle savait que la lassitude qu’elle ressentait était surtout psychologique. Elle était déprimée, ce qu’elle essayait de cacher à tous prix. Ce n’était pas difficile en ce moment, elle s’était fait renversée par une voiture, elle avait bien le droit d’être fatiguée. Mais elle savait qu’elle ne pourrait pas jouer à cette petite comédie indéfiniment, il allait bien falloir qu’elle se reprenne un jour ou l’autre, et le plus tôt serait le mieux. Il y avait tout de même un « mais », elle ne savait pas si elle en serait capable. En attendant, elle végétait devant la télévision, en se plongeant dans les drames des autres, ce qui ne semblait pas être du goût de sa sœur April. Mais sa série n’était pas si mal que ça, elle n’avait qu’à regarder un peu et elle verrait ! « On sais tous comment ça va se finir ... Ils vont finir ensemble ! Change ! » Du coin de l’œil, elle la vit chercher la télécommande pour pouvoir changer de chaîne elle-même. « Non ! » protesta-t-elle. « Laisse la tranquille, elle regardait ça avant que tu n'arrives tu peux quand même lui foutre la paix non ? » Leann hocha la tête comme pour remercier sa mère. Franchement, April pouvait bien la lâcher un peu, non ? Après tout, elle n’était pas venue ici pour regarder la télé ! « De toute façon elle a toujours raison ! » La jeune femme ne répliqua pas, mais n’en pensa pas moins. Elle était pénible à toujours la chercher comme si elles avaient encore quatre ans ! C’était elle l’aînée, elle ne pouvait pas être un peu mature pour une fois ?! Il ne fallait pas se méprendre, Leann adorait sa sœur, mais parfois elle était aussi la personne la plus exaspérante sur cette planète ! « April, arrêtes de jouer ta fillette, ta sœur est mal en point tu peux quand même être compréhensive non ? » Bien fait ! Les parents la soutenaient et remettaient sa sœur à sa place, ce qui la satisfaisait. April sembla d’ailleurs s’adoucir en lui demandant comme elle se sentant. Dire la vérité ? Qu’elle avait l’impression d’être au fond du trou ? Non, elle avait encore un peu mal, mais elle était prête à retourner à l’université, voilà tout. En guise d’encouragement, elle écopa d’une tape sur les fesses de la part de son aînée. « Allez la fac ce n'est pas si terrible ! Tu vas pouvoir revoir tes potes ça va te faire du bien ... Non pas que papa et maman soient barbants, mais quand même ! » Oui, elle avait raison. Sauf que Leann était loin d’être dans cet esprit-là. Elle n’était même pas certaine d’avoir encore des amis, à part peut-être Carrie. Elle n’imaginait pas que si, pour elle, la perspective de retourner à l’université, était terrible et lui collait une boule au ventre tant elle était angoissée à l’avance. Quant à la présence de ses parents, elle ne l’avait jamais autant apprécié que ces derniers jours. « Oui », répondit-elle simplement en se forçant à sourire. « J'en connais un qui a hâte de te revoir ... » Sur le coup, elle ne réalisa pas de qui voulait parler sa sœur. « Et sans vouloir le nommer, Joshua, il s'est coupé les cheveux et est de plus en plus mignon ... » Oui, elle l’avait vu puisque c’était lui qui était monté avec elle dans l’ambulance lorsqu’elle s’était fait renversée. Mais elle n’était même pas sûre qu’il lui ré-adresse la parole un jour après avoir vu la vidéo. « Tant mieux pour lui, je suppose qu’il a beaucoup de succès auprès des filles de la fac ! » répondit-elle en essayant de rester indifférente. Mais même si elle savait que leur rupture était inévitable, elle ne pouvait pas rester indifférente à son premier et seul grand amour. Elle n’était pas très à l’aise d’aborder le sujet Joshua devant ses parents… A vrai dire, elle n’était pas très à l’aise d’aborder le sujet Joshua tout court. Alors elle essaya de changer de sujet en demandant à sa sœur si sa journée c’était bien passée. « Horrible ! M'en parle même pas » Voilà qui expliquait sans doute son humeur… Piquante ! Elle allait lui demander pour quelle raison, mais leur mère interrompit la conversation en apportant un plateau avec tasses de café et une de thé qu’elle avait fait pour Leann. « Je croyais que tu ne voulais rien ? » Est-ce qu’elle allait tout relever ainsi ?! « J’ai dit que je ne voulais pas de café… » répondit-elle. « Et puis maman m’a gentiment fait un thé, je ne vais pas le refuser ! » ajouta-t-elle. Sa mère se démenait pour être aux petits soins avec elle, elle avait au moins la décence de ne pas être capricieuse par-dessus le marché ! « Tu ne veux pas m’amener la tablette de chocolat steuplait ? » Comme sa sœur par exemple ! « Tu n'as qu'à te lever dit ! » Voilà, bien répondu ! « Tu lui amènes une tasse de thé qu'elle n'a pas demandé et je ne peux pas avoir une pauvre tablette de chocolat ? » Elle se leva brusquement, repoussant Leann par la même occasion. Celle-ci roula à nouveau des yeux pendant qu’April avait le dos tourné. Elle pouvait être une vraie diva lorsqu’elle s’y mettait ! « Je ne sais pas ce que vous avez aujourd'hui mais j'ai comme l'impression que vous vous êtes donné le mot pour me faire chier ! » Diva vous dis-je ! Un vrai sens de la théâtralité ! Le fait est que Leann n’était pas franchement d’humeur à supporter ça non plus. En ce moment, la dernière chose dont elle avait besoin, c’était de gens désagréables, et c’est pile ce qu’était sa sœur aujourd’hui. Si elle avait être à l’écoute et attentive, ce n’était pas le cas en ce moment ! « Je vais monter dans ma chambre », dit-elle finalement en attrapant sa tasse de thé. « Leann… », commença sa mère. Non, elle n’avait pas non plus envie de discuter. Elle allait aller au calme dans sa chambre, et si sa sœur décidait de se calmer, elle reviendrait ! « Ce n’est rien, je vais juste me reposer au calme ! » dit-elle en adressant un semblant de sourire rassurant à sa mère. Elle grimpa ensuite les marches de l’escalier pour aller à l’étage où elle fila dans sa chambre, fermant la porte derrière elle. Elle s’assit sur son lit, redressant un oreiller pour appuyer son dos contre quelque chose de moelleux et prit sa tasse qu’elle venait de poser sur la table de chevet.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: leann&april ஐ are you ok ?   Sam 9 Fév - 0:41

Are you ok ? Bien qu'elle adore sa famille, April peut paraître cruelle avec eux dans certaines situations. Sa journée de boulot plus que tourmentée ne l'a pas aidé à être dans le bon mood en arrivant au domicile familial. A peine arrivée, sa mauvaise humeur envahit la pièce principale de cette petite maison située au beau milieu de Brooklyn, dans un quartier résidentiel calme. La tornade April n'a pas finir de faire des siennes, elle commence plutôt gentiment en demandant, ou plutôt obligeant, sa petite sœur à changer de chaîne. Les feuilletons à deux balles, qui ne parlent que d'amour mielleux et avec des acteurs aussi médiocres que musclés ne sont pas vraiment son truc, surtout quand on connaît la vie sentimentale catastrophique de la jeune femme. Non ! lui répond sa sœur avant que sa mère intervienne. Ils semblent tous du même avis, même Raphael, l'homme de la famille, y ajoute son petit grain de sel. Très frustrée par tant de considérations contre elle, April préfère contenir ses bougonnements elle lâche simplement un T'façon vas y abruti toi avec ce genre de bêtises tu n'as rien d'autres à faire de la journée ! Elle peut être mauvaise quand elle s'y met, son caractère de petite fille capricieuse prenant parfois le dessus sur le petit ange qui sommeil en elle. Après quelques minutes sans la moindre parole, les esprits se sont calmés. April décide alors de faire le premier pas en prenant pour la deuxième fois de la journée des nouvelles de la blessée. Malgré tout ce qu'elle lui fait subir depuis son arrivée, April est préoccupée par l'état de santé de sa sœur. C'est une chose de se chamailler, mais quand on connaît un terrible évènement comme celui qui a totalement renversé la vie de Leann, la présence des proches est essentielle. C'est avec une joie très contenue voir même inexistante que Leann parle de son futur retour à la fac. Elle qui a toujours été une très bonne élève et qui a toujours eu une facilité remarquable pour s'intégrer ne semble pourtant pas très emballée par ce retour à la vie normale. C'est ce qui inquiète April depuis quelques jours. Cette dernière a décelé dans le comportement de sa cadette quelques fêlures qui lui ont mis la puce à l'oreille. Dans un premier temps elle a cru que s'était toute cette histoire avec les frères Porter qui lui montait à la tête. Puis avec le temps elle se pose de plus en plus de questions, elle ne veut pas paraître intrusive, mais retrouver sa sœur souriante devient une urgence. Pour lui remonter le moral, elle essaie d'alléger un peu la conversation en lui donnant des nouvelles très superficielles de son ex petit copain, Joshua. C'est avec un manque d'enthousiasme que Leann lui répond Tant mieux pour lui, je suppose qu’il a beaucoup de succès auprès des filles de la fac ! Si elle avait su, elle aurait été plus directe pour ne pas que sa sœur se fasse de fausses idées, elle se rattrape comme elle peut Mais arrêtes de dire des bêtises tu sais qu'il n'a d'yeux que pour toi ... Malgré ce que vous avez pu lui faire avec Zach ... Elle voit bien que cette remarque met mal à l'aise Leann elle poursuit en s'excusant Excuses moi je n'aurai peut-être pas du parler de ça ... Elle essaie juste, avec toute la maladresse dont elle sait faire preuve, d'ouvrir les yeux à sa petite sœur sur l'erreur qu'elle a pu faire en s'éprenant des deux fils Porter. Vient le retour de leur mère, la goutte qui fait déborder le vase. Après une remarque cinglante, April s'emballe et part dans la cuisine plus contrariée que jamais. Elle se calme en plongeant la tête dans le frigo à la recherche d'une tablette de chocolat. Le cacao sa thérapie quand elle ne va pas bien, le seul remède contre le spleen. C'est 10 minutes plus tard qu'elle ressort de la kitchinette. Quand elle revient dans le salon elle est surprise de voir qu'il n'y a plus que sa mère assise sur le canapé. Cette dernière l'entendant arriver lui lance Tu exagères April ! Ta sœur ne va pas bien et tu ne trouves rien de mieux à faire que de la contrarier d'avantage ... La jeune femme se sent mal vis à vis de sa petite sœur, mais sa mère ne compte pas s'arrêter là. Tu as peut-être passé une sale journée mais ce n'est pas la peine de le faire payer à tout le monde chérie ! Surtout pas à ta sœur ... Elle ne t'a rien fait pour que tu l'attaque de cette façon. April fait la mou, consciente qu'elle a cette fois dépassé les bornes. Elle est dans sa chambre ? demande t-elle presque dans un chuchotement. Rachel acquiesce. April monte alors l'escalier qui amène à l'étage supérieur. Elle prend une grande bouffée d'oxygène avant de frapper à la porte et de dire Lee ? Aucune réponse audible, elle ouvre la porte puis va s'assoir à côté de sa sœur sur le lit. Elle prend la main de cette dernière puis dit calmement Je suis désolée ... Je n'aurai pas du m'en prendre à toi comme ça, ce n'était pas juste ... Ce n'est pas son genre dans faire des caisses niveau excuses, il faudra donc se contenter de ces quelques mots. Elle se met alors à regarder tout autour d'elle Ça fait longtemps que je ne suis pas venue dans cette pièce ! Elle se lève pour rejoindre le coin bureau puis ajoute ça n'a pas changé ... Elle s'approche des quelques photos accrochées par ci par là. Elle en décroche une sur laquelle elle figure accompagnée de Leann, Joshua, et toute leur troupe d'amis en communs. C'était la bonne époque ... puis désespérée devant le mutisme de sa petite sœur, elle demande Tu es sur que ça va ? J'ai l'impression que tu n'es plus là depuis quelques temps ... elle se rassoit à ses côtés puis ajoute Ce n'est pas la Leann que je connais qui est devant moi depuis quelques temps ... Tu peux tout me dire tu le sais ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: leann&april ஐ are you ok ?   Sam 9 Fév - 22:24


Johnson sisters : « she is the Tom to my Jerry, the Road Runner to my Coyote »




April n’était là que depuis quelques minutes, mais elle commençait déjà à lui taper sur le système. Pourtant, elle s’était fait une joie de la voir aujourd’hui. Il faut dire que Leann était dans un état d’esprit très famille en ce moment. Elle avait besoin de ça, sans doute parce qu’elle ne savait pas vraiment vers qui se tourner. Certes, elle ne dirait pas à ses parents ce qui se passait, mais elle appréciait d’être auprès d’eux. Leur présence la rassurait et dieu sait qu’elle en avait besoin. Mais l’humeur de sa sœur n’était guère en accord avec ça. « T'façon vas y abruti toi avec ce genre de bêtises tu n'as rien d'autres à faire de la journée ! » Leann ne prit pas la peine de répondre. Elle n’avait pas l’énergie de se chamailler avec sa sœur, alors elle préférait laisser couler, même si elle était agacée par son attitude. Mince, elle n’était pas venue jusqu’ici pour regarder la télévision de toute façon, alors est-ce qu’elle ne pouvait pas la laisser en paix avec sa série ?! Et puis son allusion sur le fait qu’elle n’avait rien à faire de la journée, ce n’est pas comme si ça lui arrivait à longueur de temps ! Elle s’était fait renverser par une voiture, et le médecin lui avait imposé un repos forcé, alors qu’est-ce qu’elle pouvait faire d’autre que regarder la télévision ou encore lire ?! Elle n’était pas franchement en état de courir un marathon ! Et très honnêtement, compte tenu de son état d’esprit, elle avait besoin de se changer les idées, ce n’était pas en regardant un documentaire sur l’économie chinoise que ça arriverait ! Elle finit tout de même par prendre de ses nouvelles, avant de préciser qu’elle connaissait quelqu’un qui était impatient de la revoir : Joshua. Oh, ça elle n’en était pas certaine, elle penchait même plutôt sur le fait qu’il préfère l’éviter. Qui plus est, c’était assez embarrassant d’aborder ce sujet devant ses parents, et ça le devint encore davantage lorsqu’April mentionna le fait qu’il était encore plus mignon avec sa nouvelle coupe de cheveux. Leann essaya de rester impassible et répondit que dans ce cas, il devait avoir un succès fou avec les filles de l’université. « Mais arrêtes de dire des bêtises tu sais qu'il n'a d'yeux que pour toi ... Malgré ce que vous avez pu lui faire avec Zach ... » Cette fois-ci, Leann ne se gêna pas pour la fusiller du regard. Ca nous plus, ses parents n’étaient pas au courant, elle n’était pas entrée dans les détails de sa rupture avec Josh. Bon sang, à quoi est-ce que sa sœur était en train de jouer ?! Parce que si elle cherchait à la faire sortir de ses gonds, elle était clairement sur la bonne voie ! « Excuses moi je n'aurai peut-être pas du parler de ça ... » Le regard de Leann s’adoucit un peu, mais de toute façon, la phrase avait été prononcée et ses parents avaient très bien entendu l’allusion d’April. « Qu’est-ce qui s’est passé avec Zach ? » demanda sa mère, en fronçant les sourcils, d’incompréhension. « Rien du tout… Juste April qui se mêle de ce qui ne la regarde pas ! » répondit Leann en soupirant. Rachel décida sans doute de ne pas insister lourdement puisqu’elle ne posa pas d’autres questions. Cela dit, l’étudiante était certaine d’en entendre parler à nouveau dans quelques temps. Elle connaissait sa mère, elle ne laissait pas tomber si facilement lorsqu’elle voulait savoir quelque chose.

L’humeur d’April continuant d’être massacrante, Leann décida de s’éclipser dans sa chambre. Elle ne faisait pas un caprice et n’essayait pas de se faire passer pour la petite sœur malheureuse, mais elle avait besoin de calme et sa sœur lui faisait l’effet inverse. Peut-être qu’elle redescendrait plus tard. Une fois installée sur son lit dans sa chambre, elle attrapa un livre sur sa table de nuit. « La lettre écarlate ». Elle avait des devoirs à faire dessus puisqu’elle l’étudiait en cours. Elle avait beaucoup le roman à sa première lecture, mais depuis que ce petit crétin de Jeremy avait sorti en cours que certaines filles devraient subir le même châtiment que l’héroïne, l’ouvrage lui laissait un goût amer. Il s’adressait clairement à elle puisqu’il ne l’avait pas lâché du regard tout en qualifiant les filles dont il parlait de « traînées ». Elle était tout de même restée jusqu’à la fin de cours, avant de filer plus vite que l’air hors de la salle… Cinq minutes plus tard, elle se faisait renverser par une voiture. Elle en était à la moitié de la page qu’elle venait de commencer lorsqu’on frappa à sa porte. « Lee ? » Elle hésita, pas prête à subir la mauvaise humeur de sa sœur, mais le surnom qu’elle lui donnait était plutôt encourageant. April n’attendit pas de réponse, elle entra simplement et se dirigea vers le lit pour s’y asseoir et prendre la main de Leann entre les siennes. Cette dernière posa son livre à côté d’elle. « Je suis désolée ... Je n'aurai pas du m'en prendre à toi comme ça, ce n'était pas juste » Leann n’était pas vraiment du genre à faire la tête indéfiniment. Pour tout dire, elle n’était même pas en colère contre April, elle était simplement fatiguée et avait besoin de calme, même si ça signifiait rester seule et ressasser ses idées noires. « Ça fait longtemps que je ne suis pas venue dans cette pièce ! » Machinalement, elle suivit des yeux le regard que sa sœur portait sur la pièce. « ça n'a pas changé ... » Vrai. Elle avait préféré se faire une nouvelle chambre dans son appartement et garder celle-ci en l’état. « Je suis sûre que la tienne non plus », répondit-elle avec un léger sourire, plus triste qu’autre chose. Elle s’était levée et avait décroché une photo du mur. « C'était la bonne époque ... » Elle n’avait pas idée d’à quel point c’était vrai. « Tu es sur que ça va ? J'ai l'impression que tu n'es plus là depuis quelques temps ... » Une question. Une question banale qui plus est, et elle avait les larmes aux yeux. « Ce n'est pas la Leann que je connais qui est devant moi depuis quelques temps ... Tu peux tout me dire tu le sais ? » Peut-être parce que sa sœur tapait dans le mille avec son analyse. Elle essaya de lutter, mais il n’y avait rien à faire, ce qu’elle retenait en elle était bien décidé à en sortir. Elle secoua la tête négativement, tout en laissant ses larmes couler le long de ses joues. Non, elle n’allait pas bien, pas bien du tout. « J’ai fait une bêtise », confessa-t-elle entre deux sanglots.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: leann&april ஐ are you ok ?   Ven 15 Fév - 23:18

Are you ok ? Après une journée de travail aussi pénible, il aurait peut-être été plus judicieux de rentrer dans son petit appartement pour bougonner un bon coup avant de se ratatiner dans son divan. Pourtant là voilà tournant en rond dans le salon familial, mettant tout ceux qu'elle croise sur son passage sur les nerfs. April n'est pas du genre à garder pour elle ce qu'elle a sur le cœur et ceux peut importe les circonstances. Ainsi même si sa sœur est mal en point c'est bien elle qui pâti le plus de la mauvaise humeur de la jeune femme. Après avoir fait sa langue de vipère elle essaye d'être un plus compatissante. Elle aborde un sujet qui risque de faire des vague, mais elle ne peut pas s'empêcher de vouloir revoir Joshua au bras de sa sœur. Elle sait que se ne sera pas simple, et peut-être même perdu d'avance ... Mais qui ne tente rien n'a rien, et puis elle a promis à Josh de transmettre des petits messages subliminaux, elle a donc à cœur de tenir sa promesse. Elle n'y va pas aussi subtilement que prévu, ce qui a le don de contrarier sa sœur qui ne manque pas de la fusiller du regard. April se rattrape en s'excusant mais les quelques paroles qu'elle a pu laisser échapper n'ont pas laissé indifférentes Rachel. Leann rétorque aussitôt Rien du tout… Juste April qui se mêle de ce qui ne la regarde pas ! sans lâcher sa sœur du regard. April sait qu'elle a fait une erreur en déstabilisant Leann avec ses remarques, elle sait aussi que se ne sont pas ses affaires tout ce qu'il se passe avec les Porter, pourtant elle a a cœur de remettre les idées de sa cadette en place. N'empêche que j'ai raison ... Elle ne va tout de même pas se laisser démonter pour une petite erreur ! Puis elle regarde sa mère, on peut lire dans son regard beaucoup d'interrogations, voilà pourquoi elle ajoute Mais comme l'a dit Leann ce n'est rien de bien méchant juste des petits enfantillages dont j'ai eu vent ... Elle regarde la principale concernée et hausse les épaules comme pour lui prouver qu'elle n'est pas aussi diabolique que ça. C'est finalement les sautes d'humeur d'April qui gagnent poussant Leann a quitter la pièce. Les remarques qui suivent ne font que renforcer la culpabilité qui envahit April. Cette dernière décide alors de se faire racheter. Elle monte les marches qui mènent jusqu'au premier étage avec précaution, pour ne pas prévenir de son arrivée, qui sait si elle, et sa fierté mal placée, réussiront à ouvrir la porte. Finalement la jeune professeur se jette à l'eau et c'est avec soulagement qu'elle constate l'accueil de Lee. Avant toute chose elle s'excuse pour son attitude puérile et non appropriée. Elle ne s'étale pas, pas très à l'aise quand il s'agit de faire profil bas. A la place elle essaie de changer les idées à sa sœur, et remarque avec surprise que rien n'a changé dans la pièce où elle se trouve. Elles ont grandit ici, se sont beaucoup amusées, mais aussi beaucoup chamaillées, donnant pas mal de fil à retorde à leurs parents. Je suis sûre que la tienne non plus Elle fait la moue, persuadée que son ancien jardin secret est devenue une buanderie ou autre extravagance. Maintenant c'est à papa et maman, ils ont bien le droit d'en faire ce qu'ils veulent elle dit cela sans aucune amertume, juste un peu de nostalgie. Après avoir fait diversion en décrochant une ancienne photo elle en vient à ce qui l’intéresse : la santé mentale de sa petite sœur. Elle a remarqué que quelque chose ne tournait pas rond, mais c'est un véritable mur qu'a bâti Leann depuis quelques temps, rendant toute approche impossible. Il semblerait qu'aujourd'hui soit enfin le grand jour. Une larme laisse sa trace sur le doux visage de Leann, suivi d'une deuxième avant qu'elle ne lâche J’ai fait une bêtise. Ses mots font mouche dans la tête d'April qui comprend alors que la situation est peut-être bien plus grave que ce qu'elle ne s'était imaginé. Elle repose la photo à sa place avant de revenir auprès de sa sœur. Elle se place en face d'elle lui relève la tête, lui essuyant quelques sanglots au passage. Qu'est ce que tu as fais ? Tous ces sens sont en alerte, en attendant la réponse de sa sœur elle se met à chercher un mouchoir. Rien dans la poche de son jean, ni sur la table de nuit ... Attends moi cinq secondes je reviens trois secondes plus tard, elle refait son apparition dans la chambre, dépose une boîte pleine de mouchoir puis maladroitement elle essaie de rassurer Lee en lui assénant un Quoi que tu es pu faire ça ne doit pas être si grave ... si ? Elle n'arrive plus à cacher son inquiétude. Leann en a trop dit, elle ne peut pas laisser sa sœur dans un tel flou.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: leann&april ஐ are you ok ?   Sam 16 Fév - 23:29


Johnson sisters : « she is the Tom to my Jerry, the Road Runner to my Coyote »




Leann eût l’impression de subir une mauvaise hallucination lorsqu’elle entendit sa sœur mentionner Joshua… Et Zach ! Mince, c’était déjà suffisamment gênant qu’elle parle de son ex petit-ami devant les parents, il fallait en plus qu’elle amène le sujet de leur rupture sur un plateau ! Elle ne manqua pas de fusiller April du regard tandis que leur mère lui demandait ce qui s’était passé avec Zach. Rien du tout, absolument rien ! C’était simplement sa sœur qui se mêlait de ce qui ne la regardait pas, voilà tout ! « N'empêche que j'ai raison ... » Mais ! Bon sang, est-ce qu’elle le faisait exprès ?! Pendant un instant, Leann regretta que l’on n’est pas privé son aînée du don de parole à sa naissance ! « Mais comme l'a dit Leann ce n'est rien de bien méchant juste des petits enfantillages dont j'ai eu vent ... » Elle aurait dû s’arrêter à rien, et ne pas enchaîner sur les enfantillages. La jeune fille perçut une lueur d’interrogation dans les prunelles de sa mère. « Des enfantillages ? » répéta-t-elle sur une tonalité interrogatrice. « Est-ce qu’on peut parler d’autre chose ?! » s’impatienta Leann. Elle n’avait absolument pas envie d’aborder ce sujet en ce moment, et la dernière chose qu’elle voulait, c’était de parler de Joshua. Et si April se permettait d’insister lourdement, elle lui balancerait Berlioz à la figure, un point c’est tout !

Leann avait fini par s’éclipser dans sa chambre. Elle n’avait pas l’énergie de supporter la mauvaise humeur de sa sœur. Elle n’avait pas l’énergie de lui répondre surtout, comme elle le fait d’habitude. Alors elle préférait s’isoler. Quelques minutes plus tard, April fit son apparition dans sa chambre. Elle venait pour s’excuser, ce qui toucha Leann. Pour meubler le silence, elle parla de cette chambre qui n’avait pas changé. Cela dit elle était certaine que si elle allait faire un tour dans celle de son aînée, elle n’aurait pas changé non plus, malgré son déménagement. « Maintenant c'est à papa et maman, ils ont bien le droit d'en faire ce qu'ils veulent » Leur père avait un esprit pratique, peut-être qu’il aimerait se servir de deux pièces à présent à disposition. Mais il y avait leur mère, et la connaissant, elle se montrait bien trop nostalgique pour transformer ses deux pièces. « Maman ne laisserait jamais faire ça », constata-t-elle avec un léger sourire aux lèvres. April avait pris une photo, mentionnant la bonne époque d’où elle était tirée, avant de se tourner vers sa cadette pour lui demander comme elle allait. Une question et elle avait tapé dans le mille. Elle semblait ailleurs… Et pour cause. Parfois, il suffit d’un rien, et c’est précisément ce qui arriva à Leann. Une question et elle sentit quelque chose en elle se fissurer, jusqu’à ce qu’elle fonde en larmes. Elle n’allait pas bien, elle avait fait une bêtise. Elle sentit sa sœur relever son visage pour essuyer ses larmes. « Qu'est ce que tu as fais ? » Elle ne savait pas si elle pouvait le lui dire. Elle aurait dû avoir une confiance aveugle en sa sœur. Mais elle n’avait même pas confiance en elle-même en ce moment, alors ! Et puis, elle était encore assez meurtrie de la réaction de Josh. Oh bien sûr, elle ne s’attendait pas à ce qu’il réagisse bien, mais ça n’empêchait pas que ça lui avait fait mal. Et si April réagissait d’une façon similaire, elle avait l’impression qu’elle ne le supporterait pas. « Attends moi cinq secondes je reviens » Juste le temps de lui apporter des kleenex nécessaire pour essuyer ses larmes. « Quoi que tu es pu faire ça ne doit pas être si grave ... si ? » En soi, ce n’était pas vraiment ce qu’elle avait fait qui était dramatique… Les conséquences oui. « Je suis sortie en boîte avec quelques amis après la fin des examens, juste avant les vacances de Noël », commença-t-elle. Elle en parlait avec moins d’émotions aujourd’hui. Lorsqu’elle avait vu la vidéo, en compagnie de Zach, elle s’était littéralement effondrée. « J’ai rencontré quelqu’un et… On a passé la nuit ensemble. Sauf que… Il nous a filmé à mon insu et il a balancé la vidéo sur internet. » dit-elle en baissant les yeux vers ses doigts qu’elle ne cessait de triturer nerveusement. « Je suppose qu’un type a dû trouver la vidéo et l’a envoyé à quelqu’un d’autre… Ca a fait le tour de la fac, tout le monde l’a vu », expliqua-t-elle. « T’imagines pas le nombre de remarques que je me suis prise à la figure depuis qu’elle tourne… C’est même arriver en cours l’autre jour. » Avec ce petit crétin de Jeremy qui l’avait qualifié de traînée devant tout le monde, en mentionnant sans subtilité qu’elle porte une marque distinctive pour que chacun sache ce qu’elle était, à l’instar de l’héroïne de « La lettre écarlate », qu’ils étudiaient en littérature contemporaine. « J’étais tellement mal que je suis partie au milieu de la journée… Et j’ai pas vu la voiture arriver » C’est ainsi qu’elle s’était fait renversée et qu’elle avait fini à l’hôpital. Dans un premier temps, elle avait été heureuse et rassurée de voir Joshua auprès d’elle, mais bien vite, elle avait continué à s’en prendre plein la figure. Elle releva des yeux méfiants vers sa sœur, espérant ne pas déclencher la même réaction chez elle.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: leann&april ஐ are you ok ?   Dim 3 Mar - 0:12

Are you ok ? Même si son passe temps favoris reste de taquiner sa cadette, April l'aime éperdument et à le don de toujours bien la cerner. C'est ainsi qu'elle a remarqué il y a de cela plusieurs semaines, le comportement dérangé de Leann. Cette dernière qui a toujours un sourire éclatant au bord des lèvres, reste fermer comme une huitre, de quoi mettre la puce à l'oreille. Bien sur April a essayé de lui soutirer des informations, mais elle est ressortie aussi aveugle qu'à son arrivée. L'accident de la jeune femme a été la goutte qui a fait déborder le vase, l'inquiétude de trop, celle qu'elle ne peut pas laisser passer. Alors elle s'est acharnée d'avantage ... Mais toujours aucun résultat, alors aujourd'hui elle ne pose même plus de question & préfère se plaindre à tout va, comme c'est le cas après une journée de travail pathétique. Ses bougonnements ne passent pas inaperçus surtout lorsqu'elle en vient à mettre mal à l'aise Leann, ce qui attire tout de suite l'attention de Rachel, leur mère. Est-ce qu’on peut parler d’autre chose ?! April sourit innocemment, mais le petit diable qui sommeil en elle ne peut pas se retenir de dire Mais c'est qu'elle est gênée la petite ! elle lui choppe la joue comme on aime le faire aux petits enfants potelé, un geste, habituellement, affectif, mais qui dans cette situation sonne comme une provocation.
Alors qu'elle continue à jouer sa petite peste de service, la situation dégénère, laissant April seule contre tous. Leann est montée s'isoler dans sa chambre, sous la tension environnante et ses deux parents qui la pousse à aller s'excuser, April ne peut rien faire d'autre que suivre les pas de sa cadette. Elle met sa fierté de connaît, laissant parler sa culpabilité. Elle met sa carapace de côté, et se présente comme elle est lorsqu'elle ne fait pas son show. Son comportement semble lui réussir puisqu'elle obtient finalement ce qu'elle n'espérait plus : des confessions de sa sœur. Devant les larmes de cette dernière elle ne peut pas rester impassibles, elle se blottît conte Lee, essayant en vain de la calmer. J’ai rencontré quelqu’un et… On a passé la nuit ensemble. Sauf que… Il nous a filmé à mon insu et il a balancé la vidéo sur internet. Devant ces mots, April reste muette, elle ne sait pas quoi dire. Elle se relève, voulant s'assurer que tout cela vient bien de sortir de la bouche de sa sœur. Elle n'arrive pas à y croire et laisse Leann continuer son monologue, n'écoutant qu'à demi mot ce qu'elle lui avoue. J’étais tellement mal que je suis partie au milieu de la journée… Et j’ai pas vu la voiture arriver Finalement Leann en vient à se taire, laissant régner un silence de plomb. La pilule est dure a avaler pour April qui avait minimiser l'ampleur des dégâts quand elle laissait son imagination divaguer. Elle ne sait plus quoi dire ou faire, ses mots ne pourront pas effacer le mal qui a été fait, peuvent t-ils même soulager le malheur de Leann ? Elle en doute ! Tout à coup la colère lui monte à la gorge. Elle en veut à ce gars, aussi malveillant qu'il puisse être elle en vient à se demander si il possède une conscience, ou même une âme pour faire une telle chose. Elle re-concentre son attention sur son interlocutrice, qui semble attendre une réponse de sa part, alors elle essaie Oh ... Pas très fulgurant comme réponse. Elle se lève se met à faire les cents pas dans la pièce tout en se frottant le front, un signe de sa nervosité. C'est énorme ... lâche t-elle dans un souffle encore sous le choc. Puis elle ne veut pas en rajouter alors elle se met à la place de Leann et essaye d'imaginer ce qu'elle aimerait entendre dans ce cas. Elle revient vers sa sœur, avant de dire On va trouver un moyen de ... Elle ne sait même pas ce qu'elle s'apprête à dire, les mots sortent sans même qu'elle les contrôle Te sortir de là ! Elle se demande comment elle peut faire ça, et si même cela est encore possible. Elle se met à penser au pire : venger sa petite sœur, celle qui n'était qu'un bébé il n'y a pas si longtemps. April a comme l'impression de ne pas avoir jouer son rôle ... Elle se met à douter d'elle même : n'était ce pas son rôle de grande sœur de veiller sur Leann ? De la prévenir des mauvaises intentions des garçons ? De lui apprendre à se méfier ? C'est sans réfléchir qu'elle prend Lee dans ses bras, la sert fort contre elle en lui disant Je suis désolée, vraiment vraiment désolée. Une larme se met à couler le long de sa joue, son désarroi ne pouvant plus être contenu.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: leann&april ஐ are you ok ?   Dim 10 Mar - 13:48


Johnson sisters : « she is the Tom to my Jerry, the Road Runner to my Coyote »




Il n’y avait rien de plus embarrassant que de parler de sa vie sentimentale devant ses parents. Et elle pouvait remercier sa sœur April pour cette parenthèse des plus gênantes. Bon sang, c’était déjà suffisamment compliqué comme ça, pour ne pas qu’elle en ajoute une couche. Leann avait té très évasive auprès de ses parents lorsqu’elle avait rompu avec Josh. Elle leur avait simplement dit que leur relation était arrivée à son terme, ce qui était sans doute normal après près de trois ans passés ensemble. Ses parents n’avaient pas trop insisté, comprenant sans doute qu’elle n’était pas franchement encline à aborder le sujet avec eux. D’ailleurs, elle n’était prête à l’aborder avec personne. Elle s’était assez peu confiée sur cette histoire, sans doute parce qu’elle n’en était pas très fière. Après tout, c’était en grande partie de sa faute s’ils en étaient arrivés là. Parce qu’il y avait Zach, et que Zach ne la laissait pas indifférente, sans qu’elle ne l’ait jamais avoué à haute voix. D’ailleurs, elle n’était pas prête de le faire. Elle voulait surtout que les deux frères se réconcilient, parce qu’ils tenaient l’un à l’autre, et qu’en se mettant à leur place, elle détesterait se retrouver dans une situation similaire avec April. Elle doutait que ça arrive un jour, mais… Etre en froid avec sa sœur ? Elle n’était pas certaine qu’elle le supporterait. Elles avaient beau passer un temps considérable à se chamailler et à se chercher depuis l’enfance, April était une des personnes à qui Leann tenait le plus. Alors elle ne voulait plus interférer dans la vie de Zach et Josh. Peu importe ce qu’elle pouvait ressentir pour l’un et pour l’autre, elle avait été déjà suffisamment égoïste comme ça. Elle préférait donc prendre ses distances, au moins le temps que les choses s’apaisent entre eux. Et surtout, surtout, elle ne voulait pas en parler devant ses parents, voilà pourquoi elle était en train de fusiller son aînée du regard depuis cinq bonnes minutes ! « Mais c'est qu'elle est gênée la petite ! » Leann roula des yeux, avant de lui tirer la langue dans une grimace enfantine, après que sa sœur lui eût pincée les joues, comme avec un bébé. Croyez-moi, ce n’était pas simple d’être la plus jeune dans cette famille ! Parfois, elle rêvait presque d’être la première et de pouvoir rendre la pareille à sa sœur !

Lorsque les sœurs Johnson étaient toutes deux de mauvaise humeur, mieux valait que l’une d’entre elle s’éclipse, et c’est ce que fit Leann. Elle se sentait trop fatiguée pour supporter l’état d’esprit de sa sœur et elle préférait s’éloigner le temps que cette dernière se calme. Elle vint tout de même la rejoindre dans sa chambre pour s’excuser, lui parler… C’était April dans toute sa splendeur, un caractère de cochon mêlé à un cœur immense. Mais Leann n’allait pas bien. Elle avait beau essayer, prendre sur elle pour ne pas fondre en larmes toutes les cinq minutes, elle devait bien admettre qu’elle n’allait pas bien. Elle avait l’impression d’être en perpétuelle lutte avec elle-même pour parvenir à ne pas s’écrouler. Aujourd’hui, avec April qui lui accordait son attention, qui remarquait que de toute évidence, sa sœur n’allait pas bien, elle craqua. Elle ne savait pas si elle prenait la bonne décision, parce que la dernière chose qu’elle voulait, c’était de voir la déception se peindre sur le visage de sa sœur. Elle l’avait vu sur le visage de Josh, c’était bien suffisant. Alors, elle expliqua. Elle avait rencontré un type en boîte et avait passé la nuit avec lui. Jusque-là, il n’y avait rien de bien dramatique, même si ce n’était clairement pas son genre. Mais cette nuit qui ne devait n’être rien d’autre qu’une aventure, avait viré au cauchemar. Le type en question l’avait filmé pendant qu’ils couchaient ensemble et n’avait rien trouvé de mieux à faire que de diffuser la vidéo sur internet. « Oh ... » Evidemment, c’était difficile de s’attendre à ça de la part de sa petite sœur, n’est-ce pas ? « C'est énorme ... » Oui, c’était le moins que l’on puisse dire. « On va trouver un moyen de ... » Elle y avait déjà réfléchis à vrai dire. Un moyen légal, peut-être ? Mais ça signifierait en parler aux parents et elle n’était pas certaine d’avoir la force de le faire. « Te sortir de là ! » Elle hocha la tête machinalement. Honnêtement, elle ne savait pas vraiment quoi faire, la solution la plus tentante étant pour le moment d’arrêter la fac et de se faire transférer à l’autre bout du pays pour ne plus affronter aucun regard lourd de sens. Elle sentit finalement les bras d’April autour d’elle, ce qui lui fit du bien. « Je suis désolée, vraiment vraiment désolée. » Mais elle n’y était pour rien, rien du tout. « Je devrais peut-être aller le voir, et… » Et quoi ? Elle n’en savait rien. « J’en sais rien », avoua-t-elle finalement. « Je suis sûre qu’il n’aura aucun remord de toute façon », ajouta-t-elle en soupirant. « Tout le monde a vu la vidéo, mes amis et…Zach l’a reçu en même temps que moi, et Josh était là quand je me suis fait renverser… Il était pas au courant, mais il a fallu que je lui dise… Il était furieux », expliqua-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: leann&april ஐ are you ok ?   Lun 18 Mar - 1:01

Are you ok ? En rejoignant Leann dans sa chambre, April était loin d'imaginer que ses petites excuses se transformeraient en confidences. Elle qui cherche à faire sortir les mots de la bouche de sa sœur depuis des mois, elle ne s'attendait pas à un tel dénouement. En montant les marches qui mènent à l'étage supérieur de la maison familiale des johnson, April essaie de mettre en forme les excuses qu'elle s'apprête à formuler. Elle est allé trop loin c'est certain, laissant sa mauvaise humeur emplir l'espace du salon, jusqu'à faire fuir sa cadette. Elle a de quoi formuler de belles excuses à présent, pourtant dès lors qu'elle ouvre la porte, toutes ces bonnes résolutions s'envolent et c'est un simple excuse moi qui sort d'entre ses lèvres. La fierté qui l'a emporté comme toujours, elle est qui est si pudique pour avouer ses plus secrets sentiments. Une fois assises, elles se mettent à parler du bon vieux temps jusqu'à ce que Leann se mette à parler sérieusement. Les larmes commencent à se profiler sur son doux visage encore enfantin malgré la vraie jeune femme qu'elle est devenue. April ne supportant pas de voir sa sœur dans un tel état ne tarde pas à la ligoter entre ses bras, comme si cela avait le don de stopper la fontaine. Les paroles de sa sœur résonnent dans sa tête, comme un mauvais devoir d'économie qu'elle n'arrive plus à se sortir de l'esprit. Elle commence à douter, ne se sentant pas à la hauteur pour sortir sa sœur de là, elle souhaite de tout son cœur pouvoir faire avancer les choses, mais elle n'a jamais fait face à ça ... Comment un gamin peut-il être aussi ignoble que cela ? Comment peut-il abuser librement de sa sœur et s'en venter à tut tête quelques jours plus tard sur cette immense toile d'araignée qu'est internet ? As t-il au moins une conscience ? Un cerveau ? Ou quoi que se soit qui puisse le rendre humain ? La colère monte mais elle ne montre rien à sa sœur, elle lui promet de l'aider malgré les doutes qui l'envahissent. Puis elle écoute sa sœur lui répondre, la serrant de plus en plus fort dans ses bras, jusqu'à pratiquement l'étouffer. Elle a l'impression que sa sœur lui échappe, qu'elle a grandit si vite et loin d'elle ... Qu'elle n'a pas joué son rôle de grande sœur, jusqu'à s'en sentir coupable aujourd'hui. Je devrais peut-être aller le voir, et… Elle y a pensé elle aussi, mais à quoi bon ? Si ce mec est assez bête pour poser une telle vidéo sur le net rien ne l'arrêtera ! Et surement pas elles et leur pauvres petites menaces Tout le monde a vu la vidéo, mes amis et…Zach l’a reçu en même temps que moi, et Josh était là quand je me suis fait renverser… Il était pas au courant, mais il a fallu que je lui dise… Il était furieux En entendant ses mots elle relâche un peu son étreinte, ce qui lui permet de faire face à Leann à présent. Elle lui caresse le visage, en profitant pour éclipser les quelques larmes encore présentes. Cette histoire semble avoir affecter tout son monde d'adolescente, April comprend que supporter sa sœur ne va plus être suffisant, qu'il va falloir agir. Elle croise le regard humide de Leann avant de dire Tu devrais le dire à papa et maman ... Elle sait que ce n'est certainement pas ce que sa sœur attendait qu'elle dise, mais pourtant cela lui semble être la meilleure des solutions. Cette histoire est allée trop loin Lee'... Ils pourront peut-être faire quelque chose ... Si seulement tout cela ne détruit pas Rachel... April tourne la situation dans tous les sens et dans un élan de désespoir lance Allons voir la police Après tout se sont certainement les seuls à pouvoir agir rapidement et au cœur du problème ... n'y a t-il pas des lois qui protège l'image de chacun dans ce pays ? N'est ce pas là une atteinte à la dignité de la personne ? Elle se lève du lit, sur qu'elle a là trouvé l'idée du siècle, et bien décider à se rendre au poste tout de suite, elle n'attend plus que la validation de Leann.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: leann&april ஐ are you ok ?   Sam 23 Mar - 20:40


Johnson sisters : « she is the Tom to my Jerry, the Road Runner to my Coyote »




Parler à sa sœur lui faisait du bien. Elle avait tellement eu l’impression de se retenir, de ne pouvoir en parler à personne ! Elle en avait un peu parlé, avec Zach et avec Joshua, mais ils n’étaient vraiment pas les oreilles idéales pour l’écouter à ce sujet. Il y avait bien l’une de ses meilleures amies, Carrie, mais ça restait délicat. Au final, elle avait tellement peur d’affronter le jugement des autres, qu’elle préférait ne pas faire de confessions. C’était déjà suffisamment difficile de devoir faire face aux remarques déplaisantes d’étudiants qu’elle connaissait à peine, voire pas du tout. Avec April, c’était un peu différent. Bien sûr qu’elle redoutait le jugement de sa sœur à son égard. Elles avaient beau se chamailler, elle n’avait aucunement envie de voir de la déception dans son regard. Mais malgré tout ce qu’elle pouvait dire, elles restaient sœurs, ça ne changerait pas et c’était rassurant. Leann ne savait pas quoi faire depuis que la vidéo était sortie. Dans un premier temps, elle avait voulu l’ignorer et surtout ne jamais plus entendre parler de Parker. Mais aujourd’hui, sa colère se réveillait davantage. Est-ce qu’elle devait aller le voir ? Peut-être, mais pour quoi faire ? Elle n’en savait rien. Elle aurait beau lui hurler les pires insultes à la figure et lui souhaiter tout le malheur du monde, il n’en éprouverait certainement aucun regret. D’un autre côté, elle avait réellement besoin de se décharger de sa colère. Tout le monde avait vu la vidéo, y compris Zach et Josh. Ce dernier était d’ailleurs furieux lorsqu’elle s’était résolue à lui en parler. Il s’était calmé par la suite et en était ressortie une discussion nécessaire sur leur relation… Mais il avait été tellement en colère ! « Tu devrais le dire à papa et maman ... » La jeune femme grimaça. C’était à peu près tout ce qu’elle redoutait. Dans son esprit, le pire qui puisse arriver était que ses parents apprennent pour cette vidéo. Ce serait tellement humiliant… Et croyez-moi, ça l’était déjà suffisamment comme ça ! Mais elle savait que sa sœur avait raison. Si elle était amenée à porter plainte, ses parents seraient obligatoirement au courant, ne serait-ce que parce qu’avec son statut d’étudiante, elle n’avait absolument pas les moyens de se payer un avocat. « Je sais que je vais être obligée de leur dire… Mais ça me fait peur », avoua-t-elle en baissant les yeux. Peur de les décevoir, peur qu’ils ne la regardent plus pareil. « Cette histoire est allée trop loin Lee'... Ils pourront peut-être faire quelque chose ... » Elle hocha légèrement la tête. Elle le savait. D’une part parce qu’ils étaient ses parents et qu’ils auraient forcément une solution. D’autre part, parce que sa mère était juriste et qu’elle apporterait forcément des connaissances et des contacts essentiels. « Ils vont m’étriper », dit-elle dans une grimace en se prenant la tête entre les mains. « Allons voir la police » Ce n’était absolument pas ce qu’elle avait envie d’entendre, mais elle était bien forcée d’admettre que sa sœur avait raison sur toute la ligne. C’est ce qu’elle aurait dû faire dès le départ, mais elle avait été trop choquée, elle voulait simplement oubliée. Lorsque c’était arrivé, la solution la plus séduisante était la fuite. Elle avait voulu de ton cœur fuir sa vie qui venait de basculer. « J’aimerais tellement que tout redevienne comme avant » En vain, ça n’arriverait pas. On ne pouvait pas revenir en arrière, en appuyant sur un bouton pour changer les erreurs que l’on avait commises. « Je veux dire… Tout recommençait à aller bien, et… J’ai l’impression que tous les gens à qui je tiens vont me voir différemment… » C’était le moins que l’on puisse dire. « Papa et maman vont me détester » Elle craignait tellement une réaction de rejet de la part de ses parents. Elle se sentait déjà suffisamment fébrile, ce serait la goutte d’eau qui la ferait complètement craquer. « Même s’il s’est calmé après, Josh était vraiment en colère quand je lui ai dit… Et Zach, je suis sûre que je l’ai déçu et je veux pas… » Elle se perdait dans ses mots. Elle refusait de le décevoir. Ca avait été comme une réaction épidermique, une émotion violente tant elle ne voulait pas voir de déception dans ses yeux. Il lui avait dit qu’il avait une chance de partir à New York réaliser son rêve de pianiste… Elle redoutait déjà tellement son départ, si on y ajoutait la crainte qu’il soit déçu par elle, elle avait la terrible sensation qu’elle ne le reverrait jamais… Et ça lui était devenu insupportable. Zach avait toujours été là et elle n’avait jamais envisager qu’il puisse ne pu l’être. Aujourd’hui, elle réalisait à quel point ça lui ferait mal.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: leann&april ஐ are you ok ?   Mer 3 Avr - 0:03

Are you ok ? Assise en face de Leann, sa petite sœur, April comprend que le petit monde de bisounours dans lequel elle avait l'habitude de vivre étant plus jeune est bien loin de l'adolescence de son interlocutrice. Elle sait bien que plus les générations avances plus la dépravation est présente ... Mais au point de violer la dignité d'une personne ? Elle ne pensait pas les ado d'aujourd'hui capable d'un tel bas geste. Elle est sidérée devant les explications de Lee, et en vient à se remettre en question. Leann ne serai certainement pas dans cette situation si le climat familial de ces derniers temps n'était pas aussi tendu ... Et c'est de sa faute, avec tous ces caprices et sa mauvaise humeur elle n'a pas su mettre la jeune femme en confiance pour se dévoiler bien avant à elle. Elle ne peut pas s'empêcher de penser que la situation ne serai pas la même si elle n'était pas aussi égoïste a toujours vouloir porter l'attention sur sa petite personne. Si seulement elle avait été plus présente, plus calme et plus à l'écoute elle aurait pu déceler dans le comportement de sa sœur la gravité de la situation avant de penser à un simple petit problème de cœur bénin. Elle se veut rassurante mais à l'intérieur elle est en panique, pas plus convaincue que sa cadette sur la stratégie à suivre. La situation est d'un complexe qui la laisse perplexe, si seulement en un claquement de doigt elle pouvait retrouver l'énergumène pour lui botter les fesses dans les règles de l'art ... Elle le ferait, mais cette solution n'est pas envisageable, elle joue alors la carte de la sécurité et propose d'aller tout dire aux parents. C'est l'issu de secours la plus responsable. Mais non ... Ils vont comprendre .... Mais comprendre quoi ? Que comme elle, ils ont échoué dans leurs responsabilités en ne prenant pas avec plus de sérieux les différents signes que Leann leur a envoyé. Ils pourront t'aider j'en suis certaine ! Ils pourront au moins te donner les conseils que je suis incapable de te prodiguer .... Elle fait la mou, puis histoire de d'étendre l'atmosphère pesante qui les entoure elle lance Et puis si le pied de Papa s'approche trop près de ton beau petit cul je ferai barrière promis ! Elle sert un peu plus fort sa sœur entre ses petits bras avant d'annoncer la solution radicale : aller voir la police. Eux seuls pourront avoir un impact suffisant pour régler cette situation incongrue. Eux seuls pourront agir avec efficacité et rapidité ... Aux contraire d'eux. Rachel leur mère ne pourra pas faire grand chose d'autre que chercher des articles de lois adaptés à de tels cas ... Rien de bien concluant donc. Devant une telle proposition elle voit bien qu'elle ne répond pas aux attentes de sa petite sœur, mais que peut-elle faire d'autre ? Elle n'est pas Joséphine, ni une de ses héroïnes capable de choses aussi cool que flippantes. Elle écoute ensuite sa sœur parler, et comprend alors que la convaincre ne sera pas aussi simple, que Lee a peur ce qui est tout à fait compréhensible. Ils ne vont pas te détester arrêtes de dire ça ! Lee écoutes moi, n'est pas peur ... On sera toujours là pour toi tu m'entends ? Tu n'as pas à avoir peur de nous ou de tout nous dire ... Ce n'était pas comme ça avant ... Ils en viennent à parler des frères Porter. April est un peu héritée par cette comparaison ... Certes elle les adore, du moins l'un d'entre eux, mais ne sont-ils pas de simples amis alors qu'elle et ses parents sont sa famille ? Mais Leann Josh et Zach ne sont pas Papa et Maman ! Elle se ressaisit ne voulant pas paraître désagréable. Crois moi ils ne vont pas te laisser tomber... Ils n'ont jamais laisser tomber personne ! Elle se rassied à côté de sa sœur pour lui rappeler un souvenir comme on en fait plus Tu te rappelles quand tu as cacher Bunny dans ton armoire ? Tu ne voulais pas que Papa et Maman sache que tu avais recueillit ce lapin de peur qu'ils te l'enlèves ... Tu l'as élevé un mois entier et puis un jour il s'est échappé et Maman l'a découvert au beau milieu de la cuisine ! Le pauvre il devait étouffer dans cette pauvre penderie ! Maman aurait pu être fâcher, tu sais à quel point elle déteste les animaux et pourtant ... Elle t'a laissé le garder parce que tu l'as supplier d'aider ce petit lapin blessé ... Elle ne te laissera pas tomber comme elle n'a jamais laisser tomber Bunny ! Un sourire bienveillant s'affiche sur son visage, en se remémorant Bunny de nombreux autres petites anecdotes lui reviennent en mémoire. Ce lapin était si attachant, mais si casse cou. Il avait le don de tout casser sur son passage ! Une vraie petite terreur cet animal, pourtant il était vénéré de tous et aujourd'hui toujours autant regretté. Elle se relève et se dirige vers la porte, bien décidée à faire bouger sa sœur. Allez viens on va leur dire ... Je serai là elle entoure la poignée de sa main et jette un dernier regard vers Leann attendant sa validation.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: leann&april ஐ are you ok ?   Sam 6 Avr - 21:02


Johnson sisters : « she is the Tom to my Jerry, the Road Runner to my Coyote »




Bien sûr que Leann savait qu’elle allait devoir en parler à ses parents, même si pour le moment elle repoussait cette idée autant qu’elle le pouvait. Elle était morte de peur à l’idée de voir de la déception dans leurs yeux. Elle ne voulait pas qu’ils la regardent comme s’ils ne la connaissaient plus. Elle pouvait le supporter de la part des autres, mais pas de ses parents, tout comme elle ne l’aurait pas supporté de la part de sa sœur. Mais April s’était montrée adorable, une vraie grande sœur. Cela dit, elle ne pouvait pas être certaine que ses parents réagiraient de la même façon. « Mais non ... Ils vont comprendre .... » Comprendre que leur fille avait couché avec un inconnu et qu’une vidéo de cette nuit-là circulait sur le net ? Même pour des parents compréhensifs, ça faisait beaucoup à encaisser. « Ils pourront t'aider j'en suis certaine ! Ils pourront au moins te donner les conseils que je suis incapable de te prodiguer .... » Au fond elle le savait. Les parents étaient là pour ça, pour vous aider à grandir malgré les obstacles imposés par la vie. Et puis même d’un point de vue purement pratique, sa mère lui donnerait sans doute de précieux conseils juridiques. « Et puis si le pied de Papa s'approche trop près de ton beau petit cul je ferai barrière promis ! » Même si le cœur n’y était pas vraiment, elle esquissa tout de même un sourire à la plaisanterie de sa sœur. « Merci. » dit-elle d’une petite voix. « Pour tout ça », ajouta-t-elle. Pour l’écouter et être un soutien de taille alors qu’elle avant tant l’impression de couler. Aller voir la police ? C’était sans doute la solution la plus raisonnable et la plus logique, mais pour le moment, la seule envie de Leann était de se recroquevillée sur elle-même en attendant que le temps fasse son œuvre. Elle aurait donné n’importe quoi pour que tout redevienne comme avant. Elle avait eu l’impression que les choses allaient de nouveau mieux pour elle, et elle ne voulait pas que ses proches la voient différemment. « Ils ne vont pas te détester arrêtes de dire ça ! Lee écoutes moi, n'est pas peur ... On sera toujours là pour toi tu m'entends ? Tu n'as pas à avoir peur de nous ou de tout nous dire ... Ce n'était pas comme ça avant ... » C’est vrai. Elle avait toujours eu confiance en ses parents en cas de problèmes. « Mais avant, je n’aurais jamais fait ça », répondit-elle. Et c’était vrai aussi. Elle avait voulu se comporter différemment, être quelqu’un d’autre le temps d’une soirée, mais l’addition était lourde. Elle ne voulait pas que ses parents aient honte d’elle ou soient déçus. Elle n’avait qu’à se souvenir de la réaction de Josh comme piqûre de rappel. Même s’il s’était calmé par la suite, il avait été furieux sur le coup. Quant à Zach, elle était convaincue qu’il avait été déçu également. « Mais Leann Josh et Zach ne sont pas Papa et Maman ! » April avait raison, mais elle était tellement déboussolée qu’elle mélangeait tout. « Je sais… », répondit-elle en baissant les yeux. Mais au fond, elle ne cherchait pas à faire une comparaison. Le point commun pour tous, c’est que Leann craignait de ne plus être perçue de la même façon, elle craignait leurs réactions à tous. « Crois moi ils ne vont pas te laisser tomber... Ils n'ont jamais laisser tomber personne ! » C’était difficile d’entendre la voix de la raison lorsque la peur se révélait plus forte que tout le reste. « Tu te rappelles quand tu as cacher Bunny dans ton armoire ? Tu ne voulais pas que Papa et Maman sache que tu avais recueillit ce lapin de peur qu'ils te l'enlèves ... Tu l'as élevé un mois entier et puis un jour il s'est échappé et Maman l'a découvert au beau milieu de la cuisine ! Le pauvre il devait étouffer dans cette pauvre penderie ! Maman aurait pu être fâcher, tu sais à quel point elle déteste les animaux et pourtant ... Elle t'a laissé le garder parce que tu l'as supplier d'aider ce petit lapin blessé ... Elle ne te laissera pas tomber comme elle n'a jamais laisser tomber Bunny ! » Elle se rappelait parfaitement de cette histoire. Mais il faut avouer que cette histoire de lapin était bien plus mignonne que ce qu’elle avait à l’heure dire aujourd’hui. Mais elle comprenait ce qu’essayait de lui dire April. Quoiqu’il arrive, ses parents seraient là et ils continueraient de l’aimer. « Tas dans doute raison », admit la jeune femme. « Allez viens on va leur dire ... Je serai là » C’est ainsi que Leann se retrouva entraînée hors de sa chambre, sans vraiment savoir par quoi elle allait commencer. Lorsqu’elles arrivèrent dans le salon, Rachel remarqua tout de suite les yeux rougis de Leann. « Lee, qu’est-ce qui se passe ?! » s’inquiéta-t-elle. La plus jeune des sœurs Johnson prit une longue inspiration, sentant que les larmes commençaient à envahir à nouveau ses yeux sous l’effet de l’angoisse. « Il faut que je vous parle de quelque chose… » commença-t-elle avant de s’asseoir sur le canapé et de jeter un coup d’œil en biais vers sa sœur. « J’ai… J’ai fait une erreur avant les vacances Noël » Pas vraiment le genre d’aveux qu’elle faisait en règle générale, et elle put voir une nette inquiétude dans les yeux de ses parents. « J’ai rencontré quelqu’un en boîte de nuit et… Je suis allé chez lui, et… » Bon, ils allaient se douter de la suite n’est-ce pas ?! Elle n’avait pas besoin de prononcer les mots ? Parce que c’était suffisamment gênant comme ça ! « Il… Il nous a filmer à mon insu, et… Il a mis la vidéo sur Internet », termina-t-elle en baissant les yeux vers ses mains qui plissaient son jean nerveusement. Voilà, les aveux étaient faits, ne restait plus qu’à attendre leur réaction.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: leann&april ஐ are you ok ?   Ven 12 Avr - 0:38

Are you ok ? Devant sa petite sœur, April essaie de faire face de retenir ses émotions, ses doutes, ses peurs ... Elle veut paraître forte, elle ne veut pas que Leann pense qu'elle a fait un choix bidon en lui dévoilant toute la vérité. Elle veut paraître utile, la guider ... Mais elle se sent totalement dépassée. Malgré tout ce qu'elles ont pu se chahuter étant petites et même encore aujourd'hui, elles s'aiment plus que tout et sont sensibles au malheur de l'autre autant que si la péripétie les heurtent elle même. Elle n'est pas là pour remettre en cause le comportement de Leann, si c'est arrivé c'est que c'était sa destiné. Elle ne veut pas être rabat joie en la sermonnant ... Ce n'est pas son rôle et ce n'est certainement pas ce de quoi Lee a besoin. Pour les remontrances il y aura leurs parents, du moins quand ils seront au courant. April lance l'idée, elle sait au plus profond d'elle que c'est la meilleure des options, qu'elle ne pourra pas cacher ce secret longtemps à Rachel. Elle voit bien dans les yeux de Leann que garder tout cela pour elle est insupportable, la preuve elle vient de lui lâcher le morceau, comme si c'était là un soulagement. Elle prend sa sœur dans ses bras, la voilà qui commencent à la remercier. Elle ne comprend pas pourquoi, elle n'a rien fait, elle n'a même pas eu de tact ... Elle est une grande sœur terrible ! Ne me remercie pas ... Je serai toujours là tu sais Il n'y a aucun doute sur cela. Elle n'a jamais pu abandonné sa famille, même lorsqu'elle en a eu l'opportunité, elle n'a pas pu s'y résinier. Elle les a suivit de villes en villes, laissant derrière elle plein de bons souvenirs et de belles personnes. Elle ne regrette pas ses choix, car elle sait que sans les trois personnes qui composent son quotidien elle ne serait rien. Son père lui a permis de découvrir sa passion, sa mère est la seule qui trouve les mots pour la réconforter lorsque le spleen commence à la consumer, quand à sa sœur elle est son petit rayon de soleil, celle qui arrive à lui arracher un sourire à chaque fois qu'elles se voient même en cas de disputes. Leur relation peut paraître bizarre, mais c'est comme ça qu'elles fonctionnent, une relation à deux versants qui peut faire volte face en un claquement de doigts. Depuis leur arrivée à Los Angeles beaucoup de choses ont changé dans leurs vies respectives, mais leur relation et leur caractère est resté intact ! En écoutant Leann, April comprend qu'elle regrette, qu'elle n'assume pas le chemin de traverse qu'elle vient d'emprunter. Certes, mais on apprend toujours de ses erreurs ! Tu viens d'en faire une ... Tu le regretteras toujours mais tu vas en tirer une leçon et en ressortir plus forte ! Elle espère qu'avec ces mots elle arrivera à remonter le moral de sa sœur. En faisant appel à l'histoire de Bunny l'ancien animal de compagnie de Leann, April essaie de faire comprendre à cette dernière qu'elle n'a pas de raisons pour douter de leurs parents. Ils ont toujours été présents à leurs côtés, qu'importe les épreuves. J'ai toujours raison Elle sourit, détendre l'atmosphère n'est pas à exclure, il va falloir du courage pour annoncer la nouvelle aux parents. C'est d'ailleurs ce qu'elles s'apprêtent à faire. Tout en descendant les escaliers, April se demande si elle n'a pas dit une grosse bêtise en conseillant sa sœur. Elle se met à stresser, les fourmis envahissent ses avants bras, elle se demande même comment Leann peut supporter un tel secret. Il faut que je vous parle de quelque chose… la machine est lancée, April supporte Leann via le regard, la bienveillance peut se lire sur ses pupilles. Alors que la cadette des Jonhson expose la situation, April ressent un sentiment de fierté et de soulagement. Elle n'aura pas à mentir, elle n'aura pas à faire semblant pour protéger la maison d'une cacophonie ... C'est un sentiment égoïste mais il est tout à fait à l'image d'April. Un silence de plomb s'installe dans le salon. April guette une réaction mais rien. Rachel semble sous le choc de la nouvelle, elle tapote dans l'air à la recherche d'un coin à s'assoir. April vient à sa rescousse, Là Maman ... là Elle l'a dépose sur le fauteuil adjacent au canapé où se trouve Leann. Gale est quant à lui rester à sa place sur sa chaise ... Il a seulement levé les yeux devant les révélations de sa fille, il ne pipe plus un mot. En zieutant Leann, April voit bien que ce silence n'aide pas qu'elle préfèrerait qu'ils l'engueulent plutôt que de la laisser sans réponse. Elle décide de prendre les devants, mais la maladresse est de mise ... Toujours très difficile de trouver les mots dans ce genre de situation Il faut peut être que ... Qu'on aille voir la police ? Sa gène est palpable. Elle pose sa main sur l'épaule de sa mère et commence à parler Maman ... mais Rachel lui fait un signe de la main, lui indiquant de se taire. April comprend alors qu'elle souhaite parler, mais les mots lui viennent difficilement en bouche Com-Com-eent as tu pu ... Elle fond en sanglots. April prend alors sa mère dans ses bras, et en profite pour lui chuchoter quelques mots. M'man Leann a besoin de vous, elle est totalement perdue ... Aides là je t'en supplie Elle relâche son étreinte et attrape du bout des doigts un mouchoir. Elle lance un regard à celle qui l'a mise au monde pour savoir si son petit message a porter ses fruits. Leur échange visuel prend fin lorsque Rachel vient capter celui de Leann. Il va falloir que tu me dises tout ce que tu sais sur ce garçon ... Je veux tout savoir ! Elle jette un regard à Gale Nous voulons tout savoir !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: leann&april ஐ are you ok ?   Sam 20 Avr - 18:12


Johnson sisters : « she is the Tom to my Jerry, the Road Runner to my Coyote »





« Ne me remercie pas ... Je serai toujours là tu sais » Elle le savait, parce qu’il s’agissait de sa sœur et que c’était réciproque. Elles avaient beau se chamailler souvent, April restait une des personnes à qui elle tenait le plus. Alors, elle savait que sa sœur aînée ressentait sans doute la même chose pour elle. Mais c’était tout de même bonde l’entendre. Elle savait qu’elle pouvait faire confiance à sa famille, qu’elle le devait même. Alors pourquoi est-ce qu’elle était si pessimiste quant à leur réaction ?! C’était elle qui clochait, c’était sa confiance en elle qui était proche de zéro. C’était elle qui avait déconné sans vraiment s’en rendre compte sur l’instant. Comment est-ce qu’elle avait pu penser que ce serait une bonne idée de passer la nuit avec un type qu’elle ne connaissait pas ?! Ca ne lui ressemblait pas, loin de là. Jamais elle n’aurait fait ça avant… Avant de se chercher, avant d’essayer d’être quelqu’un d’autre. Parce que c’est ce qu’elle avait fait au fond. Si au départ, elle avait voulu se définir, découvrir qui elle était sans Josh, elle avait fini par se comporter comme les autres espéraient qu’elle soit. A force d’entendre qu’elle était trop coincée, qu’elle ne se lâchait pas suffisamment, elle avait fini par y croire, par ne plus vraiment respecter ce qu’elle était. « Certes, mais on apprend toujours de ses erreurs ! Tu viens d'en faire une ... Tu le regretteras toujours mais tu vas en tirer une leçon et en ressortir plus forte ! » Sa sœur se révélait être la sagesse incarnée aujourd’hui. Pourtant, Leann avait peine à y croire en ce moment. Elle ne se sentait pas forte, loin de là. Ces derniers temps, sa seule envie était de disparaître. Pas dans le sens radical de mettre fin à sa vie, évidemment. Mais dans le sens où elle s’en irait sans que personne ne sache où elle allait, dans un endroit où personne ne la connaîtrait. Avec cette histoire, elle avait l’impression de devoir recommencer à zéro à tous prix, tout en sachant que ce n’était pas la solution. April faisait ce qu’elle pouvait pour lui faire comprendre que personne n’allait la laisser tomber, surtout pas leurs parents. Elle y arrivait… Parce que finalement Leann avait pleinement conscience qu’elle avait raison. « J'ai toujours raison » Elle esquissa un léger sourire à la tentative d’April de détendre l’atmosphère. « Je te l’accorde pour cette fois-ci » Elle avait besoin de se détendre, d’avoir ce petit instant d’oxygène et de légèreté avant d’affronter ses parents. Ils ne la laisseraient peut-être pas tomber, mais ça n’empêchait pas la jeune femme de craindre leur réaction. Elle respectait ses parents, elle les aimait, et cette crainte en était bien la preuve. Elle ne voulait pas les décevoir, qu’ils la regardent différemment. Mais ça arriverait obligatoirement… Elle l’avait dit elle-même, son acte ne lui ressemblait pas. Certes, la plupart des parents ne connaissaient pas la vie entière de leurs enfants… Mais là… Là, elle savait qu’ils allaient sans doute tomber de haut.

Une fois devant eux, elle sentit un pic d’angoisse l’envahir. Heureusement, April n’était pas loin d’elle ce qui lui donnait une petite dose de confiance. Elle avait l’impression qu’elle n’arriverait jamais à dire ce qu’elle avait à dire. Sa nervosité faisait trembler ses mains qu’elle ne cessait de triturer. Alors elle se lança et raconta. La boîte de nuit, Parker, qu’elle l’avait suivi jusqu’à chez lui et qu’elle avait passé la nuit avec. Rien que ça était particulièrement embarrassant à raconter à ses parents. Malheureusement, ce n’était que la partie visible de l’iceberg, il y avait pire. Le pire, c’est la vidéo que Parker avait fait de leurs ébats… Vidéo qui avait terminé sur Internet. Le regard de Leann faisait l’aller-retour entre ses parents, dans l’attente d’une réaction. Sa mère semblait tellement sous le choc qu’April s’approcha d’elle pour qu’elle s’asseye. « Là Maman ... là » Leann ne se sentait pas capable d’en dire davantage. Elle avait besoin que ses parents parlent, peu importe ce qu’ils diraient, ce silence était trop insupportable. « Il faut peut être que ... Qu'on aille voir la police ? » Son père ne la regardait même pas. Il avait rivé son regard sur le sol et ne semblait pas décider à le relever. « Maman ... » Les yeux de Leann commencèrent à s’emplir de larmes en voyant l’agacement dans le geste de sa mère. Ça n’allait pas bien se passer. « Com-Com-eent as tu pu ... » La jeune femme baissa les yeux. « Je ne pensais pas que ça se terminerait comme ça, » avoua-t-elle honnêtement. « Il est clair que tu n’as vraiment pensé à rien ! » répliqua son père de façon sèche. Elle n’ajouta rien de plus. Elle ne l’avait pas volé, elle avait été stupide, elle le savait. « M'man Leann a besoin de vous, elle est totalement perdue ... Aides là je t'en supplie » April essayait d’arranger les choses et elle lui en était reconnaissante. Elle essayait d’adoucir l’atmosphère comme elle le pouvait. « Il va falloir que tu me dises tout ce que tu sais sur ce garçon ... » Ce serait rapide, elle ne connaissait pratiquement sur lui, ce qu’elle avait honte d’avouer. « Nous voulons tout savoir ! » Peut-être pas tout, non. « Je ne sais pas grand-chose sur lui », dit-elle sans fierté. « Il s’appelle Parker, il est photographe et… Je sais où il habite, mais je ne connais pas son nom de famille », expliqua-t-elle. Croyez-moi, à partir de maintenant, elle n’irait pas plus loin qu’un flirt verbale avant de connaître l’identité complète du garçon en face d’elle.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: leann&april ஐ are you ok ?   Lun 29 Avr - 0:40

Are you ok ? L'heure des confidences avait sonné, et même si cela signifiait que sa famille ne serait plus tout à fait pareil, April appréciait vraiment que Leann parle enfin. Cela prouve qu'elle lui accorde un peu de confiance, un trait qui n'avait cesser de s'estomper depuis quelques semaines et qui avait même commencer à causer le trouble dans leur relation fraternelle. April n'a jamais douté de sa sœur, elle sait que c'est une personne bien et raisonnable, d'où sa surprise en apprenant le petit secret de la belle. Elle sait que cette dernière finit à peine sa crise d'adolescence, mais la Leann qu'elle connaît n'aurait jamais fait cela, elle aurait réfléchit avant d'agir, se serait remise en question jusqu'au dernier moment pour finalement laisser le pauvre gars tout seul pour le reste de la nuit. April aimerait savoir pourquoi .... Pourquoi sa sœur a pris ce tournent ? Pourquoi n'est t-elle pas restée la petite fille qu'elle a toujours connue, mais elle sait que ce n'est pas le moment, que Lee n'a pas besoin de se prendre des coups de bâton, qu'elle souhaite juste avoir une personne qui l'écoute, contrairement à Joshua ou Zach. Après la crise qu'elle a piqué un peu plus tôt, April décide d'être raisonnable et endosse ce rôle comme elle le peut. Pour réchauffer l’atmosphère et détendre un peu sa sœur qui est complètement refermée sur elle même, April décide de blaguer un petit coup. Je te l’accorde pour cette fois-ci lui répond sa sœur avant qu'elles ne descendent une à une les marches de l'escalier qui mène jusqu'à la salle à manger. Leurs parents sont toujours là, occupés chacun de leur côté. Ils déplacent immédiatement leur attention vers Lee quand celle ci la réclame. Les mots ont du mal à sortir mais sa sœur assure comme un chef, et réussit à aller au bout de sa confession. La réaction de Rachel est d'abord répulsive, elle semble perdue, sous le choc, prête à s'évanouir. April l'aide mais n'accepte pas sa réaction première, elle ne souhaite pas que Lee se fasse renier de la famille pour une erreur d'adolescente, pour la première vraie erreur de sa vie ... D'autant plus qu'elle ne voit pas sa vie sans elle et que leur famille ne survivra pas à une crise comme celle là si chacun ni met pas un peu dans son vin. Cale leur père jusque là resté discret et plongé dans un mutisme sans faille, laisse entrevoir son mécontentement. Il semble déçu, cela peut se lire dans son regard, et même si cette déception ne s'adresse pas à elle April est blessée, elle n'aime pas cette sensation, ce sentiment. Après l'intervention discrète de la plus âgée des Johnson à l'oreille de Rachel, un effort est fait. Un premier pas en avant qui atteste de la solidité de cette famille et de leur solidarité permanente. Il s’appelle Parker, il est photographe et… Je sais où il habite, mais je ne connais pas son nom de famille Voilà les seules informations que peut fournir Lee, un bien mince dossier. April lâche un souffle de désespoir, même si elle essaie de garder la face. Sais tu combien de Parker il existe dans cette ville Leann Johnson ? la colère de leur mère commence à se faire sentir, April est persuadée que c'est un effet secondaire du stress, de la détresse que leur génitrice commence à ressentir. Avec beaucoup plus de douceur April parle enfin Tu es sur que tu ne sais rien de plus Lee ? elle essaie de la mettre en confiance, mais Leann n'a pas menti elle ne sait rien de plus, elle fait un signe négatif de la tête comme en s'excusant. Tu pourrais le décrire physiquement tu penses ? Elle regarde sa mère comme pour avoir son approbation vis à vis de cette idée, Rachel semble emballée Se serait mieux que rien ... C'est ainsi que les Johnson se réunissent autour de la table du salon, Cale referme le clapet de son ordinateur pour porter son attention sur une feuille blanche. Plus la discussion avance, plus la feuille se remplie. La colère, la gêne, la tristesse, l'amour sont pleinement mêlés mais c'est une famille unit pour sortir un de ses membres d'un malheur, qui continue les jours suivants à mener sa petite enquête.

SUJET TERMINE. :023:
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: leann&april ஐ are you ok ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

leann&april ஐ are you ok ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» { April J. Wheeler ___ Finished
» (F) April L. Burns • ça va swinger!
» Lè yo touye ti kochon kreyòl yo, yo fini ak klass peyizan yo.
» Hallie Halloway | Fiche Achevée
» Haiti and the Danger of the Responsibility to Protect
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-