AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Savoir faire face aux imprévus [PV Anya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Savoir faire face aux imprévus [PV Anya]   Jeu 3 Juil - 9:21


Savoir faire face aux imprévus
Anya  Samuel









Cela fait plus de deux heures et demi que je roule sur cette autoroute sans fin. Il me reste encore quelques petites heures avant d'arriver à Los Angeles. Mais vu l'heure, je décide de prendre la sortie suivante vers une petite ville pour m'arrêter dans un restaurant routier en bordure de voie que je connais bien, alors qu'il est déjà plus de neuf heures du soir et que la nuit s'installe peu à peu.
Je gare le camion sur le parking après avoir trouvé l'une des rare place libre, puis je fouille dans le vide poches tout prêt pour chopper mon portefeuille avant de sortir de la cabine, bondissant souplement au sol avant de refermer la porte dans un claquement sourd. Je remet un peu d'ordre à ma tenue en enfilant une chemise noire manches courtes par-dessus mon t-shirt gris anthracite puis choppe mon paquet de cigarette dans l'une des poches de mon jean tout en me dirigeant vers l'établissement. Je pénètre un instant plus tard dans ce restaurant type diner aux néons criards, mais si l'extérieur flash pas mal, c'est bien pire à l'intérieur. J'ai limite besoin d'un temps d'adaptation face à toutes ces lumières flashy à chaque fois que j'y viens. Je connais un peu l'endroit pour m'y être déjà arrêté, la cuisine y est vraiment bonne. Il y a quelques personnes attablées dans la première partie du restaurant, aussi je me dirige vers le fond pour m'installer à une table dans un coin tranquille non loin du comptoir derrière lequel quelques serveuses s'affairent.

- Bonsoir Sam ! vient me saluer l'une de serveuse que je connais bien. On s'échange quelques nouvelles avant qu'elle ne me demande : Qu'est-ce que tu prendras ?

- Tu me serviras une Boom' steuplaît, avec le menu habituel ? Merci Bella, lui signifiais-je.

Installé sur une banquette, j'étale un bras sur le dossier tandis que je tire une bouffée sur ma cigarette. Je suis placé près de la baie vitrée qui donne sur le parking et remarque bientôt un groupe de jeunes débarquer d'une voiture pour se diriger vers l'entrée du restaurant. Ils ont l'air un brin bruyants et surexcités. Peut-être s'agit-il de jeunes revenant de ce fameux festival qui a lieu dans le coin ?
Bella revient avec ma bière et quelques cacahuètes en guise d'amuse-bouche le temps que mon plat arrive, puis se charge ensuite d’accueillir le groupe de jeunes installés à une table à quelques mètres de la mienne. Il y a trois types et deux filles. Je les observe un instant avant de me concentrer sur autre chose. Mon plat arrive et j'entame alors mon dîner. La salle se vide peu à peu entre temps des quelques clients qui se trouvaient là. On n'entends bientôt plus que les échos bruyants des conversations du groupe de jeunes qui est arrivé quelques temps plus tôt.

Si au départ, ils semblaient surexcités et euphoriques, il semble naitre désormais quelques tensions alors que je prête un peu plus l'oreille à ce qui se passe de leur côté. Ils ont l'air de s'en prendre à l'une des filles de leur bande. D'après ce que j'entends, cette dernière tente de les convaincre de ralentir l'allure sur l'alcool au vu de la route qu'il leur reste à faire mais surtout, elle tente de les convaincre de ne pas reprendre la route aussitôt vu leur état quelque peu éméché. Mais les trois mecs et l'autre fille la font passer pour une rabat-joie et semblent peu se fier à ses conseils. Ça craint. Il est clair que les laisser reprendre la route dans cet état n'est pas la meilleure chose à faire. J'interviendrais bien quand je vois ces derniers se lever en menaçant de laisser la jeune fille en plan.

- T'as qu'à rester là si tu veux plus rentrer avec nous. Démerdes-toi comme tu veux ! lui dit l'un d'eux de façon plutôt véhémente. Et tous les autres ont l'air d'accord. La jeune femme qui se montrait réticente jusque là semble malgré tout contrainte de les suivre, toutefois, elle leur demande d'attendre une minute le temps qu'elle se rende aux toilettes.

Putain, je peux décidément pas les laisser partir comme ça vu leur état, mais le patron semble alors se charger d'eux en allant dans leur direction pour discuter. Bon tant mieux. Au moins quelqu'un s'en occupe et ça tombe bien car je reçois un coup de fil de mon boss au même moment. Je sors ainsi quelques instants dehors pour prendre l'appel en profitant de l'air frais de l'extérieur. J'en profite pour me griller une cigarette. La conversation dure deux ou trois petites minutes avant que je ne sois soudain attiré par le bruit d'un moteur qui démarre en trombe. Je me retourne étant donné que je m'étais quelque peu éloigné de la devanture, et remarque qu'il s'agit de la voiture du fameux groupe de jeunes.

- Bordel de merde ! jurais-je. Je retourne immédiatement vers l'entrée et demande au patron ce qui s'est passé.

- Cette bande de petits cons se sont fait la malle et sans payer ! Et avec ça, ils ont laissé leur amie en plan ... .

- Quoi ??!! dis-je estomaqué avant de voir soudain débouler la fille dans notre direction alors qu'elle vient juste de sortir des toilettes. Le patron lui explique qu'elle va devoir régler la note de ses potes, lui faisant part de la situation. Elle ne semble pas non plus revenir du coup que ses amis lui ont fait.

- T'as réussi à voir leur plaque d'immat' ? demandais-je au patron histoire qu'on puisse appeler les autorités pour leur couper la route vu la dangerosité de la situation du fait de leur état d'ivresse. Mais il n'a pas eu le temps de la voir, et avec ça, il s'agit d'une voiture courante qu'il sera difficile de repérer parmi tant d'autres similaires, surtout s'ils reprennent l'autoroute. On interroge la fille à savoir si elle a retenu la plaque, sait-on jamais. Mais non.
Quoi qu'il en soit, le patron s'en prend un peu à cette dernière qui n'y est pourtant pas pour grand chose, l'intimant de régler la note de ses amis. Mais elle ne semble pas avoir grand chose sur elle, et tandis que nous retournons à l'intérieur, je me dirige vers le comptoir près d'elle qui tente de négocier un moyen de le dédommager plus tard.

- Laisse. Je m'en charge. Tu n'y es pour rien dans tout ça, j'ai été témoin de la scène, avertis-je la jeune femme en me chargeant de régler la note sans rien demander en retour, avant de retourner m'installer à ma place.

Bella invite la demoiselle à aller se rasseoir et discute un peu avec elle en lui offrant une coupe de glace, avant de reprendre son service. La salle est pratiquement vide si ce n'est l'arrivée de deux types au style peu recommandable qui pénètrent bientôt dans l'établissement pour boire un coup. Installé dans mon coin, les deux types ne semblent pas remarquer ma présence, plutôt occupés à zieuter la serveuse ainsi que la demoiselle de tout-à-l'heure. Bella sert les deux types et se rend ensuite à l'arrière, côté cuisines. Il n'y a plus qu'elle et le patron visiblement. Les autres serveuses ont du finir leur service.

Le lieu est donc bien calme et les deux types profitent de l'absence des deux derniers membres du personnel en cuisine pour aller aborder la jeune femme installée à l'autre bout de la salle, donc à l'opposé d'où je me trouve. Ils commencent à l'importuner et à lui faire un rentre-dedans tout sauf subtile. Pour le coup, je crains que les choses ne dégénèrent en voyant leur attitude. Décidément, c’est la soirée. Cette fois-ci, je ne perds alors pas de temps et les stoppe dans leur élan en me rendant auprès d’eux et en les priant de bien vouloir dégager. Du moins, pas aussi poliment. L'un des types m'envoie alors paitre et esquisse un geste qui ne me plait guère. Je le choppe alors par le bras et manœuvre alors pour le dissuader de se la jouer comme ça avec moi. Il étouffe un juron sous le coup de la douleur et fait alors signe à son pote de se casser. Je crois que mes paroles et mes gestes ont été assez clairs pour qu'ils comprennent qu'il ne vaut mieux pas se frotter à moi.
J'en profite alors pour m’installer face à la jeune femme en lui demandant son autorisation. Un minimum de politesse est d'usage après cette soirée animée.

- Tu as pu contacter quelqu'un pour rentrer ? lui demandais-je en m’inquiétant de savoir si elle avait quelqu'un pour venir la chercher.

Nous sommes à quelques heures de Los Angeles et j'imagine que ça ne doit pas être évident de contacter un parent ou un proche pour lui demander de faire autant de route, surtout à cette heure tardive. Je sais que c'est là où elle aussi est censée se rendre vu ce que j'ai capté de leur conversation plus tôt avec ses amis. Enfin amis c’est vite dit vu la façon dont ils l'ont laisser tomber ... . A côté de ça, elle n'a pas un sou pour prendre le bus, sans compter que dans ce trou perdu, il ne doit pas y avoir de grande gare routière. Nous discutons alors un peu de sa situation quand je lui propose de l'emmener vu que c'est mon chemin. J’en profite d'ailleurs pour me présenter.

- Moi c'est Sam, chevalier servant aux allures de rustre à ses heures ? plaisantais-je un instant avant de lui demander son nom à elle.

Cette dernière pourrait se montrer quelque peu méfiante face à ma proposition même si je lui ai réglé la note tout-à-l'heure pour lui rendre service. Après tout, je reste un inconnu et les gens qui semblent parfois les plus intentionnés sont parfois les pires. Mais Bella vient bientôt vers nous et rassure cette dernière sur le fait qu'elle me connait et que je peux avoir confiance.



© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Savoir faire face aux imprévus [PV Anya]   Sam 12 Juil - 16:16


   
Savoir faire face au imprévus [Samuel et Anya]

   
Mais qu'est-ce qu'elle foutait dans cette foutue voiture avec cette bande d'imbéciles ! Si elle avait su que ça finirait comme ça, elle aurait trouvé une super excuse histoire de fuir ce fichu festival. Au départ, elle ne voulait pas y aller mais son frangin avait tout fait pour la convaincre de sortir de son antre et pour le remplacer auprès de ses amis. Et quels amis tiens ! Trois mecs et une fille n'ayant aucune conscience ni morale. Si Anya avait compris quelque chose en s'exilant sans prévenir à l'autre bout du monde c'était bien que chaque chose avait une conséquence plus ou moins bien répercutés. Elle se retrouvait donc avec une bande d'ignares alcooliques qui refusaient de laisser conduire la seule personne sobre. Si dès le moment où elle avait pris la route avait eux elle avait regretté d'avoir accepté, c'était encore pire à ce moment-là et elle savait qu'elle allait faire regretter encore plus à son frère d'avoir laisser sa sœur adorée entres les griffes de ses inconscients d'amis. Vad' ne devait pas se douter une seule seconde du danger que courait sa jumelle. Lui, était bien tranquillement à son match en train de bôtter les fesses de l'équipe adverse. Elle ne pouvait lui en vouloir d'avoir fait passer sa carrière avant ses amis puisqu'elle avait fait de même de manière beaucoup plus violente en abandonnant ses pères, son frère et son petite amie du jour au lendemain. Peut-être était tout simplement le karma qui se retournait contre elle une fois de plus... Elle soupira et tenta de se dégager tant bien que mal. On l'avait assise à l'arrière et elle devait donc subir Karen et Steven qui passait leur temps à s'embrasser. Anya se doutait qu'à un moment, il finirait pas coucher ensemble alors que les trois autres étaient présents dans la voiture. C'était répugnant et la jeune femme avait encore de longs heures devant elle à côté d'eux. Anya n'était pas prude mais ça c'était tout simplement immonde. Pour elle du moins. Pas pour les deux autres apparemment.

Avec les deux à l'arrière ainsi que les deux à l'avant, un incident était presque inévitable mais elle n'avait pas vraiment le choix. Si elle les forçait à la laisser conduire, ils risquaient de s'énerver et de faire encore quelque chose de débiles et elle avait trop peur que ça lui retombe dessus ou encore pire, sur son frère. Alors, elle décida de prendre son mal en patience et de faire comme elle pouvait. Être invisible n'avait pas que des mauvais côtés. En général, l'américano-russe préférait faire profil bas et n'aimait pas qu'on la remarque trop à part sur une patinoire, elle savait donc effacer sa présence le plus possible et ce malgré son sacré caractère. Au final, elle ne voulait pas d'ennui et ne désirait qu'une chose : rentrer saine et sauve chez elle. Cette partie s'avérait pourtant déjà bien difficile. Elle devait donc prendre son mal en patience.

Au bout d'une heure, la troupe se décida à s'arrêter manger un bout. Étonné de ne pas s'arrêter dans une station service ouverte et vendant de l'alcool, la jeune femme se dit que peut-être ils sont devenues responsable mais c'était sans compter sur le fait qu'une fois rentrés dans le Dinner, ils commandèrent tous une boisson alcoolisée. La brune refusa bien sur, n'étant pas une grande fan d'alcool et surtout ne devant pas trop boire à cause de son métier. Chacun sirota encore plus sa boisson alcoolisée tout en créant un brouhaha qui mit la brune fortement mal à l'aise. Pourtant habitué à la Russie et à ses bars extra bruyants, la jeune femme trouvait que les quatre jeunes l'accompagnant faisaient tout pour embêter tout les gens présents et en particulier les propriétaires. Sachant qu'ils appréciaient tous ce moment, la jeune femme réitéra sa proposition.

« Vous ne croyez pas qu'il serait tant que je conduise ? Vous avez déjà beaucoup bu et étant la seule sobre, je peux prendre le relais. Ou alors, il serait temps d'arrêter de boire, vous ne croyez pas ? »

Mais comme toujours, aucun d'entre eux ne voulait lui laisser la main, il changerait de conducteur, certes mais ça ne serait pas elle mais Max, le plus bourré d'entre eux tous. S'énervant tour à tour un peu plus sur elle, elle se rendit compte que rien ni personne ne pourrait les raisonner. Elle soupira mais décida de les suivre puisqu'il n'y avait personne pour la ramener. Voulant tenter de joindre son frère afin de voir s'il n'y avait pas moyen de lui envoyer un ami plus responsable au plus vite. Elle savait que son frère avait des amis un peu partout dans le coin et l'un d'entre eux pourrait peut-être l'héberger. Elle expliqua aux autres qu'elle devait aller au toilette -ce qui n'était pas faux, et s'éclipsa. Anya tomba sur la messagerie de son frère, il devait encore être en plein match. Elle lui laissa un message en essayant de l’inquiéter le moins du monde. Il avait été adorable de vouloir la re-sociabiliser. Cela faisait un an qu'elle était rentrée à Santa Monica et elle avait toujours du mal à se faire des amis alors ce qu'il avait essayé de faire était très gentille de sa part.

Lorsque le jeune femme revient quelques minutes plus tard dans la pièce principale, elle constata deux choses : que les autres étaient partis et qu'ils n'avaient eu aucun scrupule à la laisser seule dans un coin aussi perdue. Et elle était loin de se douter qu'en plus de ça, ils lui avaient laissé la totalité du repas à payer. Anya était sur le choc. Il ne l'appréciait pas énormément mais tous adoraient et vénéraient presque Vadislav alors laisser en plan sa précieuse petite sœur n'aurait jamais dû faire partir de leurs réflexions, si au moins réfléxions il y avait eu. Maintenant, elle doit trouver impérativement comment rentrer et surtout payer à leur place. A vrai dire, il ne lui restait plus que ce qu'elle aurait du payer pour elle seule alors payer pour eux s'avéraient difficile.

« Monsieur, je n'ai pas assez. Je peux vous payer ma part et venir travailler cet été pour vous sans que vous ayez à me payer ! »


Le patron ne semblait pas vouloir céder. Il devait juger qu'elle était responsable pour eux et que même si elle disait ne pas avoir besoin d'être payé, il se sentirait obligé de le faire. Dans son monde à lui, ne pas être payer pour un travail semblait impossible. Mais elle n'avait pas besoin de ça, même si à la place, elle devait bien s'entraîner.

Profondément surprise qu'un homme qu'elle avait à peine remarqué vienne à sa rescousse, la jeune femme tenta de refuser mais déjà l'adorable serveuse avait déjà pris en main la brune avec une glace. Mais Anya n'avait pas tellement faim, elle se savait coincée au milieu de nul part et en plus de ça, elle était une jeune femme à la proie de tout les hommes louches qui passaient par ici dont les deux qui s’approchèrent menaçant. Elle avait beau avoir l'habitude de pire, elle n'était pas au meilleur de sa forme et les rembarrer paraissaient être mission impossible. L'un se pencha au dessus d'elle et l'autre s'étala sur la banquette en face d'elle. Regrettant encore plus d'avoir accepté cette fichue sortie, elle espérait qu'on vienne l'aider même si l'idée d'être une demoiselle en détresse l'exaspérait.  L'homme qui plus tôt avait réglé sa note vient une fois de plus à sa rescousse. Elle se dit qu'une fois sorti de ce pétrin elle devrait lui rembourser une sacré dette.

Une fois les deux hommes partis, son sauveur s'assit en face d'elle après lui avoir demandé. Il avait l'air d'être un routier et la présence du camion sur le parking confirma sa pensée. Il avait l'air un peu effrayant au premier regard mais s'avérait être beaucoup plus polie et gentil qu'il ne le laissait paraître. D'une certaine manière, il rassurait la jeune femme rien qu'avec sa présence. Elle était soulagé qu'il soit là même si elle ne le connaissait pas.

« Non, tout ceux qui pourrait venir me chercher sont injoignables ou occupés.. »

Elle aurait pu appeler l'un de ses pères mais ceux-ci étaient du genre à toujours imaginer le pire et à paniquer plus qu'autre chose. Et elle n'avait vraiment pas besoin de plus de panique encore. Sa coach était à un meeting à Detroit et elle n'avait pas énormément d'amis et probablement aucun prêts à faire autant de kilomètres pour elle. Il y avait aussi Caleb, qui la détestait plus que tout et voulait la sortir de sa vie à tout prix. A une époque, il aurait tout fait pour elle même si elle doutait qu'il l'aurait laissé partir avec des étrangers en voiture sans lui-même venir mais aujourd'hui c'était diffèrent.


« Je m'appelle Anya, demoiselle en détresse qui a pourtant l'habitude de se débrouiller seule. » plaisanta t-elle à son tour avant d'ajouter. « Sans vouloir vous vexez d'ailleurs ! En général, je suis plutôt du genre solitaire mais là... on dirait que le monde entier s'est ligué contre moi. »

Elle commençait doucement à avoir plus confiance en tout les inconnus présents dans la pièce que dans les jeunes avec qui elle avait pris la route. Elle se décida à lui poser une question en essayant d'avoir l'air diplomatique.

« Pardonnez ma question mais pourquoi êtes vous intervenus en ma faveur ? Deux fois qui plus est ! Non pas que ça m'embête mais il y a tellement de gens égoïstes que j'ai parfois du mal avec les actions que je qualifierais de généreuse. »

C'était vrai. Elle-même avait fait la plus égoïste des choses qui soit même si en dehors de ça, elle était très généreuse.

   
© one more time.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Savoir faire face aux imprévus [PV Anya]   Dim 13 Juil - 9:52


Savoir faire face aux imprévus
Anya  Samuel




L'ambiance se fait plus légère alors que je me présente à elle.

- Moi c'est Sam, chevalier servant aux allures de rustre à ses heures, plaisantais-je un instant avant de lui demander son nom.

« Je m'appelle Anya, demoiselle en détresse qui a pourtant l'habitude de se débrouiller seule. » me glissa-t-elle avant d'ajouter. « Sans vouloir vous vexez d'ailleurs ! En général, je suis plutôt du genre solitaire mais là... on dirait que le monde entier s'est ligué contre moi. »

- C'est pas le cas, lui dis-je alors que je ne vois pas en quoi je me vexerais. Elle semble très gentille et je ne doute pas qu'elle a toutefois assez de caractère pour habituellement envoyer paitre ceux qui l'emmerdent. Ce sont juste les circonstances qui n'ont pas joué en sa faveur pour l'occasion. C'est clair que tu me sembles avoir une sacrée poisse ce soir. Je me demande d'ailleurs s'il est sage pour moi de te proposer de te ramener. Quels foutus emmerdes pourraient-ils nous arriver avec une poissarde comme toi à bord ?! plaisantais-je en buvant une gorgée du café que Bella vient de m'apporter.

La jeune femme en face de moi semble un peu plus à l'aise que tout-à-l'heure et n'a pas l'air contre l'idée que je la ramène, toutefois, elle m'interroge sur cette générosité et cet intérêt que je manifeste envers elle depuis tout-à-l'heure.

« Pardonnez ma question mais pourquoi êtes vous intervenus en ma faveur ? Deux fois qui plus est ! Non pas que ça m'embête mais il y a tellement de gens égoïstes que j'ai parfois du mal avec les actions que je qualifierais de généreuse. »

- Quoi de plus normal ? Je me voyais mal laisser une môme de ton âge dans la mouise après avoir été témoin de coup bas que t'ont fait tes amis. Quant aux deux types de tout-à-l'heure, j'espérais leur mettre une raclée mais ils se sont aplatis bien trop facilement. Dommage pour moi ... !

Je lui adresse un petit sourire mutin, le regard pétillant d'une pointe d'amusant à ce propos. Les deux types en question se tiennent d'ailleurs tout-à-fait à l'autre bout de la salle et alors que je leur lance un regard, je leur adresse un signe de tête l'air de les provoquer. Yep, ça m'amuse grandement. Et s'ils veulent venir se frotter à moi avec un nouveau regain de courage, qu'ils viennent ! Je n'attends que ça. Une petite baston permet de se défouler de temps en temps, surtout sur deux têtes de cons dans leur genre. Je ne peux vraiment pas encadrer ce genre de types aux comportements plus que douteux. Si moi j'ai l'air d'un type de mauvais genre, j'ai un très bon fond. Ce genre de types là-bas, il est clair que non.

- Dis-moi, ta bande de potes là, j'appelle pas vraiment ça des amis. C'était qui au juste ? Si y'avait moyen de leur remettre le grappin dessus, je t'assure que j'adorerais leur filer une belle peignée.

Elle m'explique le contexte qui l'a amené à se retrouver avec eux et j'imagine très bien le calvaire que ça a du être. Tandis que je termine mon café quelques minutes plus tard, Bella vient nous rejoindre une petite minute et demande.

- Alors, c'est réglé, tu la ramènes ?

Je jette un regard interrogateur à la dénommée Anya. Bella la rassure encore une fois sur le fait qu'elle peut monter avec moi sans craindre quoi que ce soit, usant d'un petit trait d'humour en affirmant qu'elle arrivera non seulement en un seul morceau et qu'elle ne risque pas une fois de plus de se retrouver abandonnée en cours de route. Elle lui passe d'ailleurs son numéro de portable pour la rassurer en lui disant que si elle a le moindre soucis, elle peut au moins se rassurer d'avoir quelqu'un sur qui elle pourra également compter, et pourra ainsi joindre.

Aussi, un bref instant plus tard, je m'apprête à me lever, lançant à Anya.

- On y va ?



© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Savoir faire face aux imprévus [PV Anya]   Mer 20 Aoû - 18:03


   
Savoir faire face au imprévus [Samuel et Anya]

   
Anya se relâche. L'homme en face d'elle ne semble définitivement pas lui vouloir du mal. Elle a connu beaucoup d'hommes aux allures rustres qui l'étaient réellement qu'elle avait toujours une certaine appréhension quand l'un d'entre eux l'approcher. Elle sourit intérieurement en se disant qu'à part son frère plus sensible que la moyenne,  les russes sont en général comme ça voire même plutôt cru -totalement du genre à rouler doucement en voiture à vos côtés et à vous demander directement de coucher avec eux pour de l'argent malgré le fait que ce ne soit pas du tout votre travail. Elle eut un soupir. La vie paraissait s'acharner sur cette jeune femme à l'apparence si fragile. Elle était loin d'être fragile, c'était une battante, une championne -bien que son classement aux Jeux Olympiques souligne le contraire, mais là, elle se sentait plus que vulnérable. Le monde aurait t-il décidé de venger Sasha qu'elle avait fait tant souffrir en s'enfuyant sans même le concerter pour suivre une chimère. Anya semblait désormais être retomber bien bas. Au bas de la chaîne alimentaire je dirais même. Elle n'était pas quelqu'un de mauvais mais avait des tendances solitaires et avait briser quatre cœurs en partant comme elle l'avait fait.

L'homme en face d'elle, Sam, plaisantait sur la poisse de la brune. Il n'avait pas tort, elle enchaînait les problèmes depuis un certain temps déjà. Une cheville tordue et un classement affreux à la plus grande compétition du monde, la peine qu'elle avait infligé à ses proches, l'annonce violent que son ex était fiancé, le festival et les amis débiles de son frangin et les hommes qui l'avaient accosté.. Entre autre...

« Tout est possible avec moi. Je suis un véritable chat noir ! La reine de la poisse. D'ailleurs si j'étais vous... enfin toi, je prendrais peur » plaisanta t-elle à son tout en utilisant le tutoiement plus difficilement que Sam.

Après tout, elle avait été élevé pour toujours avoir du rester envers les autres et à vouvoyer tout le monde. Non pas qu'elle pense que l'homme ne soit pas respecté, loin d'elle cette idée mais il était simplement vous âgé qu'elle et pour elle le vouvoyer coulait de source. Il lui arrivait toujours de vouvoyer les voisins des ses parents alors que ceux-ci lui avaient demandé à plusieurs reprises de la tutoyer. C'étaient chez elle un réflexe mais avec la personne qui l'avait aidé et continuait de le faire, elle pouvait bien le tutoyer.

Visiblement Sam était un homme d'honneur et un homme bien. Il trouvait normal d'aider une jeune femme en détresse, bien qu'elle déteste cette expression tandis que n'importe qui d'autre se serait écrasés et aurait fait comme si de rien n'était. Face au sourire mutin de l'homme, Anya ne peut que lui offrir un superbe sourire plein de gratitude. Il s'amusait donc de cette raclée manquée. Elle pensait que des deux abrutis du fond l'aurait bien mérité. Dommage, elle adorait voir des hommes se faire écraser, d'où le fait qu'elle était un fan -discrète certes, de hockey, rugby et football américain.

« C'est vrai qu'un peu de sport, ça leur aurait fait du bien. En tout cas merci beaucoup pour tout.  Sans vous, j'aurais appeler en urgence quelqu'un de ma famille qui aurait paniqué ou j'aurais dormi dans un coin caché en attendant le retour du jour. »

Ouaip ! Elle faisait minable à ce moment-là, ce dont elle se rendit bien vite compte. Elle se mordit la lèvres. Pourquoi avait-elle dit ça ? Elle ne voulait pas passer pour la jeune femme qui veut se faire plaindre. Elle détestait qu'on s'appitoye sur son sort et aujourd'hui encore plus que d'habitude. Et pourtant malgré elle, elle allait continuer dans cette voie.

« Eux ? Des connaissances de mon frère qui a jugé sympathique de me faire sortir. Je crois qu'il vit un peu mal le fait que sa sœur chérie ne sorte jamais le week-end et soit ainsi une associable. Une belle bande d'alcooliques égoïstes stupides. Je ne sais pas du tout comment mon frangin a pu devenir amie avec eux. Si vous voulez, j'ai leur numéro et même l'adresse du plus con. »

Elle poussa un autre soupir tandis que la serveuse vint une fois de plus la rassurer. C'était fort agréable de voir que cette femme qui ne la connaissait ni d'Eve ni d'Adam, s’inquiétait pour elle. Elle récupéra le numéro de téléphone qu'on lui proposait et après avoir timidement remercié Bella et lui offre un sourire tout aussi timide qui doucement s’agrandit. Elle finit pas se lever d'un bond.

« Allons y ! »
dit -elle avec un grand sourire.

   
© one more time.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Savoir faire face aux imprévus [PV Anya]   Mer 20 Aoû - 23:19


Savoir faire face aux imprévus
Anya  Samuel




Nous plaisantons un moment sur sa poisse monstrueuse alors que j'exagère gentiment.

« Tout est possible avec moi. Je suis un véritable chat noir ! La reine de la poisse. D'ailleurs si j'étais vous... enfin toi, je prendrais peur »

- C'est moi ouais qu'il faut alors rassurer quant au fait de faire un bout de route avec toi ... ! T'as d'autres vices ou trucs louches cachés dans le genre ? Je crois en réalité mieux comprendre désormais pourquoi tes "potes" se sont fait la malle ... plaisantais-je derechef.

Quoi qu'il en soit, elle semble se sentir plus à l'aise même si elle a un peu de mal à me tutoyer aussi facilement que ça l'est pour moi. En même temps, il est vrai que par rapport à quelqu’un de plus vieux, ce n'est pas toujours évident, mais j'ose espérer que je n'ai pas l'allure d'un vioque à ce point ... . Après tout je n'ai que trente-neuf ans. Ouais bon ok, j'approche de la quarantaine ... mais quand même ! Je suis encore séduisant je trouve pour mon âge, et d'après mon expérience, on m'en donne généralement trente et quelques. De tout petits "et quelques". Genre trente-deux, trente-cinq ... . Bordel, voilà que je fais une fixette sur mon âge ! Manquerait plus que je me mette à chercher après quelques gentilles rides tout juste naissantes sur ma petite tronche.

Passant une main sur mon visage, je songe qu'il va être temps d'y aller tandis que nous conversons ensuite de choses et d'autres. Je lui glisse au passage qu’elle n'a pas à me remercier et qu'il existe encore des gens à qui ça ne dérange pas de rendre service. Plus encore sans avoir des intentions plus ou moins louches derrière la tête. Je manifeste d'ailleurs combien j'aurais aimé amocher la gueule de ces deux types là-bas ainsi que de ses enflures de potes qui l'ont laissé là. Mais soit, alors que je lui propose enfin d'y aller, la voilà fin prête à me suivre. Cette gamine m'adresse un sourire adorable auquel je réponds chaleureusement. Je suis heureux qu'elle se sente plus rassurée en ma présence désormais.

En partant, Bella me retient un instant doucement par le bras pour déposer un baiser sur ma joue en me glissant de bien prendre soin de la môme et de lui donner des nouvelles. Elle me glisse alors son numéro perso sur une petite carte et m'avertit que j’ai plutôt intérêt à l'appeler et à rapidement repasser dans le coin.

~*~

- Quoi ?! dis-je un peu plus tard alors qu'Anya et moi prenons la direction du camion en coupant à travers le parking. Elle a bien repéré ce sourire sur mes lèvres depuis qu'on est sortis du resto et ce qui s’est passé avec la serveuse.

Je dois avouer que je suis charmé par sa démarche et qu'il est certain que je l’appellerais rapidement.

- J’aime bien cette fille, elle est sympa, charmante ... balançais-je comme ça. Merde, j’ai un joli ticket là ! J'dois bien l'avouer ! dis-je alors que j'ouvre la portière à Anya pour qu'elle grimpe à bord de la cabine. C’est assez haut et tout le monde n'a pas forcément l'habitude. Puis je rejoins mon côté et prends alors le volant.





© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Savoir faire face aux imprévus [PV Anya]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Savoir faire face aux imprévus [PV Anya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Faire face à soi-même. (Pv Nala' )
» De nos jours, le faire-savoir dépasse le savoir-faire. ✗ 11/10 - 13h02
» Il faut savoir faire table rase du passé.
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» Le savoir-faire rural le plus badass de tous les temps.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-